Jeux en Vrac Megadrive : Super Street Fighter II

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous !

Comme j’ai déjà pu le témoigner par le passé les jeux de baston ont toujours eu la côte chez moi et sur l’ensemble de mes générations de consoles je n’ai eu de cesse de piocher dans ce genre bien particulier comme vous avez pu le lire ici ou encore ici.

Cette fois par contre on s’attaque à un petit monument sacré avec la franchise Street Fighter !

share_-1450729458

Mon premier contact avec cette série se fit sur…Amstrad !
Et je peux vous dire qu’on était loin du gameplay et de la réalisation chiadée ayant révolutionnée l’industrie des années plus tard voyez plutôt :

Par la suite je découvris le mythique Street Fighter 2 chez un pote de primaire qui nous invita cordialement chez lui à faire un peu de Super Nintendo.
Il enfiche la cartouche et là je n’en crois pas mes mains, quelles sont donc que ces combinaisons improbables à base de quart et demi cercle que l’on m’intime de faire ?
C’est une jouabilité totalement nouvelle que je découvre entre les 6 boutons de la manette et ces excentricités de manipulation moi qui jusqu’à maintenant était uniquement cantonné à du Joystick deux boutons !

Et puis wahou ce graphisme…j’avais déjà pris une bonne claque lors de l’été 92 comme conté ici mais en live l’impact fut encore dingo.

Entre temps la Megadrive arrive donc à la maison MAIS une exclusivité Nintendo bloque l’adaptation du chef d’œuvre de Capcom sur d’autres plateforme…

Mais SEGA ne dit pas son dernier mot et parvient à obtenir la sortie d’un certain Street Fighter 2 Prime Champion Edition lors de l’année 93 ! J’ai même la chance de m’y essayer lors du Super Games Show (salon mythique du JV français).


Une cartouche de 24 MB est dégainée pour l’occasion et la conversion est quasi parfaite malgré d’affreuses voix digitalisées qui ne sont pas du tout le fort du processeur sonore de la Megadrive reconnaissons le.

Bref je me tâte fortement à le commander pour Noel et puis en fait non il sera supplanté dans mon cœur par Flashback et Aladdin. Et quand enfin est annoncé Super Street Fighter 2 à peine quelques mois plus tard cette fois c’est la bonne il sera mien !

Arrivant dans les linéaires pour sur la fin de l’été 94 on franchit encore un cap avec une taille de 40 MB, du jamais vu et l’on ira jamais plus loin pour une cartouche Megadrive qui fait immanquablement grimper la note chez son revendeur JV préféré…

Et cette taille imposante permet donc de stocker les « New Challenger » (sous titre du jeu) de cet épisode à savoir : Dee Jay, Cammy, T-Hawk et Fei Long.

La réception de la presse à l’époque fut plutôt positive.
Mais évidement on commence à pointer l’énième recyclage du jeu (avec une analogie des plus perchée en mentionnant la…grande Vadrouille) ce dont je me fichais pas mal puisque c’était la première fois que je possédais la franchise à domicile et également interroger sur le pourquoi des 40 MB surtout avec des voix digits toujours d’aussi piètre qualité !

Surtout que cette capacité conséquente faisait monter la douloureuse avec un bon prix de 549 Fr. Mais qui s’alourdissait également du fait de devoir se procurer un pad 6 boutons !
Eh oui la manette Megadrive historiquement possède uniquement ces bons 3 vieux boutons A B et C ce qui était bien peu pour un jeu où l’on devait gérer 3 forces de pieds et 3 de poings…et je ne me voyait vraiment pas faire le mariole à appuyer sur START pour switcher en plein combat sur l’un ou l’autre !

41ThY9S-g3L._AC_SX466_

Pour changer des traditionnels Player One et Joypad un petit extrait de Mega Force  que j’achetais également. (j’étais au pic de ma  boulimie Presse Gaming !)

Comme déjà évoqué dans mon article Mortal Kombat précisais j’étais un joueur assez solitaire donc je n’ai finalement connu que le phénomène Street Fighter 2 qu’en tête à tête avec l’IA SEGA. Hérésie diront certains qui ne jurent que par les jeux de Baston que pour le plaisir de défier et de surpasser son meilleur pote ou se faire mousser en tournoi.

Pour ma part mon amusement tenait de l’art de maîtriser le maximum de personnages en apprenant au mieux l’ensemble des coups spéciaux. D’ailleurs encore une hérésie où dans la frange des puristes l’on préfère se concentrer bien sur dans l’apprentissage d’un combattant, je préférais cette polyvalence afin de varier mes nombreuses sessions solo. Car oui elle furent nombreuses ! Certes le fun apporté par l’univers gore de Mortal Kombat manquait quelque peu mais était largement compensé par le contenu et la DA du jeu.

Tout d’abord il faut bien mentionner le conséquent roster de 16 perso au gameplay unique ! Ma petite préférence allait du côté de ce cher M.Bison capable de transformer l’impudent adversaire en torche bleutée et le petit nouveau Fei Long et son triple enchaînement digne du petit dragon.

La réalisation avec sa profusion de décors qui nous faisait traverser chaque pays de résidence de nos adversaires apportait un dépaysement oculaire fort apprécié.
Et puis ces thèmes produit par Yoko Shimomura, désormais entré dans le patrimoine auditif du jeu vidéo ! Qui ne se fredonne pas le petit thème de Guile ou de Chun Li comme ça en pleine journée ? De vrais vers d’oreille !

Et comment ne pas parler du plus jouissif ? La jouabilité inattaquable bien sur !
Je découvre l’art du combo et le plaisir d’enchaîner imparablement son ennemi juré et ça n’a pas de prix (oui parfois des potes s’invitaient quand même pour se tirer la bourre !)

Bon je ne vais pas plus loin que le 5 hits combo à l’époque mais la gratification est déjà la.
Bref la sublime technicité des affrontements gameplay me donnait constamment envie de relancer une partie et c’est bien là la marque d’un grand jeu ?

slack-imgs.com_-15-e1555316708381

Mon histoire avec la franchise débute tout juste et je vous donnerai tout bientôt rendez-vous pour la suite avec notamment la variante Alpha sorti sur Playstation.

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

3 réflexions au sujet de « Jeux en Vrac Megadrive : Super Street Fighter II »

  1. J’ai acheté le Champion Edition en magasin le jour de sa sortie ! J’étais complètement accro au jeu d’arcade. Par contre je n’ai jamais joué aux version super nes ni à celle-ci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s