Ridge Racer sur Playstation

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous !

Annonciateur d’un article qui va relater comme il se doit la façon dont la Playstation a déboulé au sein de notre famille je me lance dans une série de billets exprimant la baffe monumentale reçue à l’aube du règne des 32 bits.

sega-playstation-1-630x354

Et quoi de mieux que de commencer par un genre iconique tel que celui des jeux de bagnoles ?

Dans deux styles bien distincts : Ridge Racer et Destruction Derby !

Ces deux jeux faisaient parti du line up de lancement mais mon vrai jeu Day One fut Ridge Racer bien que Destruction Derby ne tarda pas à le rejoindre.

10922_front

Comme je vous l’avais déjà dis je ne suis pas très jeu de course hormis Stunts et Virtua Racing que j’avais pu citer lors de précédents articles. Mais comment faire l’impasse face à la killer app de la Playstation.

téléchargement

Très tôt dans les magazines les previews font état d’une conversion arcade perfect.
Ce qui me paraissait tellement improbable et farfelu tant les images que j’avais pu apercevoir tourner sur les bornes étaient bardées de polygones magnifiquement texturés.

Et bien SI, c’est la claque annoncée. En 8 petits mois la team Namco a réussi l’impossible hormis quelques concessions sur la résolution, le framerate et le nombre de polygones un peu moins important.

Pauvres petits français que nous sommes ne pouvons que ronger notre frein (elle est bonne non ?) en voyant les tests import au hasard de Joypad qui se fend d’un bon 96% !

Je ne peux que me plier, malgré mon goût modéré pour les sports automobiles, à la ferveur générale et décide donc que ce jeu accompagnera ma Play en même temps que le merveilleux Rayman !

Proposant un seul et unique circuit (oui on est loin de l’orgie de contenu du futur Gran Turismo…) il s’agit ici de se frotter à 11 concurrents afin de terminer en tête de la course.

Suivant le niveau de difficulté choisi l’on accède à une portion plus ou moins étendue du circuit et bien sûr les adversaires se révèlent de plus en plus coriaces de par leur capacité à avoir une vitesse de pointe plus conséquente. Chaque victoire permet non seulement de débloquer d’autres bolides mais également d’avoir accès au tronçon remporté en mode miroir, ce qui finalement porte le nombre de variantes de courses à 6. Jamais le proverbe « se pincer pour le croire » ne fut plus approprié quand je lançai pour la première fois le jeu sur la TV familiale.

Un temps d’adaptation fut nécessaire au style de conduite de la série tout en dérapage contrôlé savonnette, mais une fois ceci fait je retrouvai le plaisir de la course au chrono que j’avais déjà savouré sur Virtua Racing.

images

Alors oui d’accord les défauts de ce jeu sont connus, à savoir les sensations de pilotage totalement irréalistes, l’impossibilité de s’accidenter (au contraire de son rival Daytona USA) ou encore la parfaite crétinerie de l’IA, mais qu’importe, l’arcade à la maison était devenue une réalité.

téléchargement (1)

Pour conclure deux petits fun facts. Le jeu a la particularité d’être entièrement stocké dans les 2 petits MO de RAM de la console. On pouvait donc virer le jeu et se faire des courses endiablés sur Tata Yoyo d’Annie Cordy.

Et il s’agit du tout premier jeu vendu pour la Playstation, le numéro de série étant le SCES 00001 🙂

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

4 réflexions au sujet de « Ridge Racer sur Playstation »

  1. Attends, tu veux dire que l’intégralité du jeu tenait sur 2Mo, avec les textures et tout ? Punaise en fait, oui, maintenant que j’y pense, c’était y’a 20 ans… quand je pense que maintenant les ordis ont 4Go de base…

    • Avec les copains on s’amusait à essayer de garder la niaque en mettant un CD de Vivaldi… Mais ça marchait mieux avec des musiques d’anime.

  2. Ping : Vacances 2018 | Another Retro World

  3. Ping : Ma révolution Playstation 2/2 | Another Retro World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s