Souvenirs de gamers frustrés N°17 : Captain Commando sur Playstation

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous,

Comme je l’ai souvent mentionné ici ou encore là le genre du beat them all à toujours été pour moi une passion inextinguible. Et ma foi autant c’était un vrai festival à l’ère 16 bits (Golden axe, Streets of Rage, Final Fight, Splatterhouse...) nous rentrâmes dans une période de semi disette sur 32 bits…

Le piètre Fighting Force ou le modeste Nightmare Creatures avec leur 3D bancale accommodée d’une jouabilité très approximative étaient loin de me contenter.
Je ne retrouvais pas la verve des parties endiablées de Streets of Rage 2 !

Alors quand j’appris qu’une conversion de Captain Commando allait pointer le bout de son code sur cette chère Play…
Et jouable à 3 qui plus est (contrairement à l’adaptation SNES) !! OMG take my money ! Lire la suite

Publicités

Top 5 des plus grosses déceptions gaming de Melkiok

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous,

Car la vie d’un gamer n’est pas faite que de joies ludiques il me faut vous confier également les cruelles désillusions que chacun de nous a pu connaitre, lorsque par le biais d’un test enflammé ou d’un achat impulsif le spectre de la déception s’est emparé de notre jugement.

Streets Of Rage 3 (Megadrive)

SOR3

Comme vous avez pu le lire ici Streets of Rage 2 fut vraiment mon coup de cœur absolu sur Megadrive, voire toutes plateformes confondues.
Il n’y aurait donc pas de mot assez fort pour vous dire à quel point j’attendais ce troisième épisode. Toute la famille était hypée et mon paternel me relançait pour savoir quand nous pourrions nous le procurer.

Arrive donc le doux mois de Mai 1994 où mes chères bibles d’achats publient le test !
Je m’attends naïvement à de la dithyrambie à foison mais eu lieu de ça Player One le gratifie d’un tiédasse 85% et Elwood le testeur de l’époque n’a visiblement aucun affect avec la saga ou les beat them up vu la platitude passe partout de sa prose :
« On avance on frappe jusqu’à ce que les deux continues soient épuisés (…) il ne faut pas aimer la réflexion et la poésie, un esprit bourrin et violent est la seule condition pour s’éclater« . Lire la suite

Bead Sprite, le retour !

yashide Par Yashide

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, pas d’article « classique » mais un petit hors série pour faire suite à mon premier article sur le « Bead Sprite » il y a déjà de cela quelques années ! Pas de long discours, juste des photos de quelques unes des réalisations faites par YuuyaKun et moi-même depuis qu’on s’est lancé dans cette pratique, ça pourra peut être donner envie à certains d’entre vous de s’y essayer également ^^ Et puis, au pire, si vous n’avez ni la patience ni la motivation de vous y mettre par vous-même mais que vous rêvez de certains modèles, je serai ravi de prendre vos commandes ;p

Enjoy !

La série Sailor Moon sur petites toiles, la plus classe des déco de chiottes !

Lire la suite

Streets Of Rage 2 Megadrive : ROUND 1

 

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous,

Allez il est temps de remonter le fil de la nostalgie et de mon histoire Gaming avec le jeu se classant directement dans mon top 3 toutes consoles confondu. D’emblée ça vous pose le sujet !

CaptureEUR

Ne ménageons pas plus le suspens, il s’agit du roi des beat them all avec le fabuleux Streets of Rage 2.

Tandis que la Super Nintendo fanfaronnait avec sa quasi arcade perfect version de Final Fight nous pauvres possesseurs de Megadrive n’avions que le piètre Altered Beast pour passer nos nerfs. Bon dans l’absolu ce n’est pas un mauvais jeu mais le gameplay des coups était ultra limité et être cantonné à un seul plan ça finit par être lassant.

Lire la suite

Megadrive, Génès(is)e d’une histoire atypique

yashide Par Yashide

megadrive-console

Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais été un très grand fan de SEGA, puisque mon parcours vidéoludique au cours des 25 dernières années est quasiment exclusivement partagé entre Nintendo et Sony. Je n’avais d’ailleurs jamais acheté la moindre console de la firme au hérisson avant d’acquérir la Dreamcast en 2010. Lire la suite