Souvenirs de gamers frustrés N°15 : Wayne Gretzky’s 3D Hockey sur N64

yashide Par Yashide

Ah la délicatesse d’une mise en échec contre le plexi, la tendresse d’un slapshot qui propulse le palet à plus de 150 km/h… Ce n’est plus un secret pour vous, fidèles lecteurs, je suis un grand passionné de hockey sur glace depuis plus de 20 ans, depuis que j’ai découvert ce sport par le biais de NHL 94 sur Megadrive pour être exact. Depuis cette révélation, j’ai pu faire mes armes sur les différentes cuvées de la série d’Electronic Arts, le dernier en date en me remettant dans le contexte de cet article étant l’opus 97.

wg_cover

Cette toute récente franchise étant plutôt orientée simulation, que ce soit dans la maniabilité ou l’application stricte des règles de ce sport, j’ai vu arriver avec curiosité et intérêt courant 1997 le test import d’un tout nouveau jeu de hockey, sur Nintendo 64, nommé Wayne Gretzky’s 3D Hockey. D’après les écrits du sieur Wolfen dans Player One, oubliez le côté simu dans ce titre, il s’agit ici tout simplement du pendant NHL de NBA Jam.

Lire la suite

Publicités

NHL 98 sur Playstation

yashide Par Yashide

Je vous l’annonçais en conclusion de mon article consacré à NHL 97, la saison virtuelle de hockey suivante se révélerait plutôt mouvementée. Nous y voici donc, puisqu’il s’agit précisément de cette cuvée 1997-1998 que je vais évoquer aujourd’hui.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire commence mal avec une grosse déception. En effet, je me retrouve à acheter pour Noël 1997 un jeu qui se nomme NHL Breakaway 98, que j’ai tout bêtement cru à tort être le NHL 98 d’EA Sports, simplement affublé pour l’occasion d’un sous titre… Raté… Grossière erreur dont je m’aperçois immédiatement la manette en main. Ça n’a rien a voir avec le 97, le jeu est clairement orienté action comparé à la relative lenteur du 97, avec de surcroît des effets visuels aberrants comme le puck qui laisse une grosse traînée rouge dans son sillage. La déception était telle que je ne lui ai pas laissé la moindre chance et que je l’ai très rapidement revendu… Lire la suite

NHL 97 sur Playstation

yashide Par Yashide

nhl97_jaquette

Au lendemain de la fin de la saison 2014-2015 de NHL, ponctuée par la victoire des Chicago Blackhaws face au Tampa Bay Lighting en finale de la Stanley Cup (la 3ème en 6 saisons, une première en plus de 25 ans), il n’était pas de meilleur moment pour moi pour évoquer un jeu de hockey (encore un me direz-vous, et ce n’est pas le dernier :D) avec ce NHL 97.

Après les heures passées sur NHL 94 sur Megadrive il était temps de monter à la vitesse supérieure sur Playstation avec NHL 97. Un microscopique test « vite vu », accompagné d’une simple et unique image, dans Player One avait permis d’attiser mes convoitises. Mais le screenshot, une banale prise de vue lors d’un face off, était largement suffisant pour faire travailler mon imagination puisqu’il laissait entrevoir le gap technique qui séparait cet épisode de ses prédécesseurs, et principalement… L’apparition de la 3D pleine de polygones ! Lire la suite

NHL 94 sur Megadrive ou la découverte d’une passion

yashide Par Yashide

En cette fin de semaine débutent les Jeux Olympiques d’hiver 2014 à Sotchi en Russie. Bien que moins médiatisés que les JO d’été, il s’agit tout de même d’un rendez-vous incontournable pour tous les sportifs en herbe (enfin plutôt en neige ou en glace) et c’est pour moi toujours un plaisir de suivre un tel événement, tout en me permettant d’égayer de longues journées de travail rébarbatif et peu motivant !

C’est donc avec un article de circonstance que je vais de ce pas vous raconter mon initiation virtuelle et déclarer ma flamme (olympique) pour une discipline pour le moins confidentielle dans nos contrées, le hockey sur glace ! Lire la suite

Megadrive, Génès(is)e d’une histoire atypique

yashide Par Yashide

megadrive-console

Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais été un très grand fan de SEGA, puisque mon parcours vidéoludique au cours des 25 dernières années est quasiment exclusivement partagé entre Nintendo et Sony. Je n’avais d’ailleurs jamais acheté la moindre console de la firme au hérisson avant d’acquérir la Dreamcast en 2010. Lire la suite