Souvenirs de gamers frustrés N°17 : Flight of the Amazon Queen sur PC

melkiok Par Melkiok

Comme je le mentionnais ici en 1994 je me prend une belle claque dans le genre du Point and Click avec rien de moins qu’un des plus grands Lucas Art à mes yeux Sam and Max Hit the Road.

250px-Flight_of_the_Amazon_Queen_box_art

Après trois bon runs successifs sur le titre, car OUI la variété des dialogues et la myriade de « Description Clics » faisaient qu’on se lassait difficilement, il me fallait lui trouver un successeur.

Afin d’assouvir mon besoin d’aventure vla ti pas qu’au détour du Joystick 59 d’avril 95 je tombe sur le test d’un jeu parfaitement inconnu provenant du modeste studio Renegade qui était d’ailleurs plutôt coutumier des jeux d’arcade avec des titres comme The Chaos Engine, Gods ou encore Sensible Soccer.

 

Il s’agit de Flight of the Amazon Queen

Lire la suite

Publicités

DOOM, la révolution du FPS

melkiokPar Melkiok

Comme je vous le disais dans mon précédent article j’ai pu m’initier avec Wolfenstein 3D à un tout autre type de jeu, celui du FPS (terme alors pas du tout employé pour désigner ce genre) où en arpentant des couloirs il fallait dessouder du soldat Nazi à foison.
Évidemment avec son succès retentissant, bien aidé il faut l’avouer par tout l’aspect polémique initié par le contexte du jeu (référence Hitlérienne et croix gammées à tout les coins de rues) ID Software ne pouvait décemment pas s’arrêter là, ils avaient trouvé un filon et il n’allait pas le lâcher de si tôt.

1-DoomBoxEt dites vous bien que ce n’est absolument RIEN comparé à la sortie de leur jeu suivant, dont la date est carrément qualifiée de Doomsday, je veux bien sûr parler de… DOOM.
Mais avant d’en dire plus sur le jeu , resituons un peu les choses de mon petit point de vue de l’époque.
Nous sommes début 94, mon frère est à la fac et qui dit fac dit échange de jeux à gogo entre étudiants… Et ce qui occupe les universités à cette époque, comme les hôpitaux, les administrations ou tout simplement le concierge du coin dans sa loge, c’est le phénomène DOOM.
Lire la suite

Encore des jeux MS-DOS : Stunts 4D Driving et Wolfenstein 3D

melkiok Par Melkiok

Pour rappel, la découverte de notre Personnal Computer se fit par une première salve de jeux plutôt anecdotiques et peu impressionnants au niveau de la réalisation. Nous allons donc aborder ici des jeux largement plus ambitieux et requérant une puissance machine bien supérieure à ce que notre cher Amstrad 6128 était en mesure de produire.

Je veux bien sûr parler des jeux en 3D (au sens large du terme bien entendu). Stunts-dos-cover Lire la suite