GTA 3 sur PS2

yashide Par Yashide

Après avoir abordé sur Another Retro World l’excellent GTA San Andreas et son cultissime prédécesseur GTA Vice City, il fallait bien qu’un jour je me lance sur l’épisode fondateur de la saga, et premier volet du triptyque PS2 : GTA 3. Et accrochez-vous bien, car si je l’ai gardé pour la fin, ce n’est pas pour rien, à tel point qu’il était à deux doigts de figurer en épisode « souvenirs de gamer frustré« .

Mais revenons plutôt quasiment 20 ans en arrière, et plus précisément en avril 2001, au détour d’une preview anodine d’un certain Julo dans mon Joypad n°107, au retour d’un petit press tour chez les gars de DMA Design en Ecosse. J’avais à l’époque extrêmement peu tâté des épisodes 2D de GTA dont la représentation vue du dessus ne m’emballait pas vraiment, au contraire de Driver 1 et 2 qui avaient fait les beaux jours respectivement de mon PC et de ma PS1. La promesse affichée d’emblée dans le texte de Julo étant de transposer GTA 2 en 3D, pour aboutir à une sorte de Driver-like surboosté ne pouvait donc que m’emballer. Lire la suite

Souvenirs de gamers frustrés N°23 : Thunderforce IV

melkiok Par Melkiok

Ne serait-il un peu temps de parler de shoot them up sur ce blog ?
Il faut dire que cela ne fait pas vraiment parti de nos jeux de prédilection à Yashide et moi mais il y a eu quelques exception comme le sublime Gynoug ou Thunderforce III et  bien sur  l’aboutissement du genre selon moi sur Megadrive : Thunderforce IV.

genesis_thunderforce4_eu

Pourquoi une telle tiédeur sur ce type précis de jeu ? Eh bien avant tout pour son côté frustrant et intransigeant.
En effet il est souvent question de faire preuve d’une extrême rigueur face aux pattern de tirs ainsi que de devoir montrer de la finesse dans ses déplacements pour ne pas se taper un morceau de décor mortel. Et la sanction est souvent le décès immédiat

Et puis le deal de paumer toute sa puissance de feu à chaque vie perdue me dévastait.
Ayant une approche assez bourrine du JV (L’infiltration dans les Metal Gear ? Bof allez on se fait repérer et je butte tout le monde) les conventions du genre n’en faisaient pas mon style de jeu favori. Lire la suite