QuackShot le retour

yuuyakunPar Retro Bonheur

Pour faire suite au premier article, on peut être surpris que Quackshot n’ai pas plus marqué l’histoire du jeu vidéo. Pour le comprendre, il faut se replonger au moment de sa sortie.

Héritage

Un an auparavant, au mois de Novembre 90, Castle of illusion débarque sur Megadrive et devient à la fois l’un des premiers vrais bons jeux du support mais aussi le premier jeu de plateforme Disney sur console 16 bits. Plus encore, il bénéficie d’une concurrence famélique à sa sortie. Quand Quackshot sort, d’excellents jeux sont depuis apparus : Streets of Rage par exemple, mais surtout Sonic (et je ne compte même pas la concurrence des jeux de plateforme hors Sega comme Super Mario World, Super Mario Bros 3 ou encore PC Kid). Résultat, quand la hype sur Sonic et les nouveaux Mario redescend, Quackshot n’est déjà plus le dernier Disney Megadrive, le rôle étant alors tenu par World of illusion aussi développé par la même équipe.

Gardant le terme « illusion », ce dernier est considéré comme le successeur direct de Castle of illusion. Plus encore, il est révolutionnaire par son mode de jeu coopératif, du (quasi) jamais vu à l’époque pour un plateformer, et jamais vu tout court pour un jeu Disney. Affublé de somptueux graphismes, il plait aux enfants et aux parents, qui ne résistent pas à l’appel de la superbe jaquette du duo Mickey et Donald, passant ainsi souvent à coté de Quackshot. Attention, il y a fort heureusement assez de gens qui ont connu notre canard aventurier, et la presse avait bien dès lors saluée les qualités du jeu.

Néanmoins, quand je vois aujourd’hui la réputation d’un Castle of Illusion qui a droit à reportages télé et remake, quand je vois Ducktales qui, à juste titre d’ailleurs, est dans le cœur de nombreux joueurs et bénéficie d’un somptueux remaster, quand je vois World of Illusion qui est généralement plus populaire et qui apparait aux coté de Castle of Illusion dans les jeux Megadrive Mini, et enfin quand je vois sur le net des « articles découverte » de Quackshot, l’affublant parfois du qualitatif surexploité d’ »Hidden gems », j’ai de la peine pour notre canard. Ce dernier obtint trop tard sa reconnaissance alors qu’il est à mon sens, la meilleure itération d’un jeu Disney sur la 16 bits de Sega.

Conclusion

Comme vous l’aurez deviné, Quackshot est un très bon jeu de plateforme au capital sympathie indéniable, on prend un vrai plaisir à le parcourir enchanté par ses couleurs (on croirait presque que la Megadrive gère à merveille), bercé par ses sympathiques musiques et affublé de ce pistolet à ventouse bien défoulant. La découverte des niveaux est une joie simple, tout comme les graphismes cartoonesque. Les énigmes sont simples à résoudre mais contribuent à la durée de vie du jeu. Quackshot est assurément l’un des meilleurs plateformer de la console et je ne peux que vous recommander ce jeu qui est un must have dans votre ludothèque Megadrive.

Si d’ailleurs vous aimez les jeux originaux, Quackshot se trouve à 30/40 euros avec boite et notice et bien moins en loose. Enfin, à vous ami(e)s lecteurs et lectrices qui aurez le plaisir de découvrir le jeu pour la première fois :  sachez qu’il vous est absolument interdit d’utiliser les soluces pour le terminer ! Déjà, vous gâcheriez l’aspect si plaisant de sa découverte, mais surtout, vous seriez emprisonné à vie dans Canardville, à vous de voir si vous appréciez la compagnie des Rapetous, il parait que le moment de la douche est un peu malaisant…

Remake en vue ?

Ah je vois vos yeux briller à la lecture de ce titre, alors arrêtons tout de suite l’ascenseur émotionnel. Disons que l’éventualité d’un remake n’est pas impossible mais reste peu probable. Voyez par vous-même : le studio Game Atelier connu pour l’excellent Monster Boy and the Cursed Kingdom, a voulu développer un remake de notre illustre Quackshot. Porté par la voix de son éditeur FDG Entertainement, l’idée fut pitchée à Disney en 2019. Resté sans suite, les petits malins de chez FDG Entertainment ont trouvé un moyen de faire connaitre l’histoire au public : un poisson d’Avril.

C’est ainsi que fut annoncé un remake de Quackshot sur twitter le 1er avril 2020. Démenti dès le lendemain, ce post était évidemment manigancé pour faire réagir le public, espérant ainsi faire revenir Disney sur sa décision, des fourbes vous dis-je. Quant est-il alors ? Et bien rien, pas d’infos depuis, si ce n’est que le coproducteur exclusif de la nouvelle saison de Ducktales s’est on ne plus enthousiasmé à l’idée de ce remake et, il semblerait, en soutient l’idée auprès de Disney. L’affaire reste donc à suivre…
En attendant, je vous laisse apprécier les quelques screenshots représentatifs du concept visuel courtoisie du studio Game atelier.

– RetroBonheur – https://twitter.com/RetroBonheur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s