Une Maman dans les boutiques JV : Génération 16 Bits

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous !

Un bien curieux titre pour un sujet néanmoins qui je pense parlera à beaucoup d’entre vous.
Qui n’a jamais mandaté ses chers géniteurs pour l’acquisition d’un graal videoludique ?
Qui n’a jamais attendu trépident derrière la fenêtre et guettant avidement le retour du travail de ses parents pour savoir si le précieux se trouvait au fond de l’attaché-case ?
Et enfin qui n’a jamais loupé le dîner car sa chère Maman ou son cher Papa lui avait procuré le dernier hit du moment ?

Je peux répondre par l’affirmative à ses 3 questions.
Et pas qu’une fois !

Pour cette première partie nous aborderons la période des 16 bits qui fut vous en conviendrez une mine d’or absolue de hits !Avant toute chose situons l’action.
Cergy Pontoise Centre commercial les 3 fontaines…
L’enseigne Stock Games y est le magasin JV référencé. A l’époque Score Games et Micromania n’ont pas encore pris l’essor marketing qu’ils auront quelques années plus tard et les boutiques de JV se cantonnent alors à de l’artisanat (voyez la tronche de la pub ci-dessous) pur et dur avec des noms d’une platitude confondante tel que Console Games Leader Games ou encore Power Games et des méthodes et prix de vente pas tout à fait normées.

Capture

Le ridicule ne tue pas mais un peu quand même…

Je vous parle d’un temps où le marché de l’occasion n’existait pas c’est vous dire !

Bref voici sans plus attendre passons au sujet qui nous intéresse à savoir le mode d’obtention de mes chers trésors gaming ère Megadrive

Mortal Kombat :

Comme je vous le relatais ici j’ai Mortal Kombat dans mon collimateur en bon sadique que je suis et je me fais un devoir de réclamer ce jeu en day one.
En effet quoi de mieux pour entamer sa nouvelle année scolaire (le jeu sortira en octobre 1993) qu’une bonne dose d’ultraviolence ? Bon évidement je ne l’ai pas présenté comme cela à ma chère Maman en lui émettant la simple volonté de me procurer un nouveau jeu de combat avec mon argent de poche des vacances (grand mamie était toujours des plus généreuses).
blogmortalkombatadJe n’ai d’ailleurs pas précisé la nature polémique en me gardant bien d’aborder le côté sulfureux induit par les joutes ensanglantées dont le jeu faisait ses choux gras…par contre ce fichu vendeur n’y manquera pas !
Elle revient donc le soir en m’indiquant que le jeu était déconseillé au moins de 17 ans !
Raaaa mais de quoi il se mêle avec son excès de zèle gaming ? J’enfume bien vite l’affaire en précisant que la version console était censurée ce qui permettra donc de conserver mon innocence intacte (ce qui ne m’empêchera pas de réclamer la VHS d’Orange Mécanique l’année suivante…).

L’entourloupe fonctionne et le lendemain c’est ravi d’être délesté de 500 fr que je me lance dans une partie…sans oublier de pianoter le code activant l’hémoglobine à gogo ahah.
Pour la petite anecdote je fis le même coup avec sa suite lors de sa sortie 1 an plus tard.

Sonic 3 :

Ah ce cher Sonic, comme vous avez pu le lire ici ou encore là, la relation que j’entretiens avec cette franchise est profondément ancrée avec mon entrée dans le monde des consoles.
Je me devais donc d’être au rendez-vous pour la sortie de ce 3ème opus qui se promettait de chambouler la formule.
La date de sortie est prévu au 24 Février 1994 sur notre territoire. Soit un jeudi ce qui vous allez voir aura son importance.

81kBzQQivrL._AC_SY550_Nous ne sommes qu’a un mois de mon anniversaire mais comme tout bon gamer qui se respecte la patience ne fait pas partie de mon vocabulaire et je demande donc à ma chère mère de se le procurer en lui confiant les 500 Fr réglementaire que toute cartouche Megadrive se devait de valoir afin que je puisse m’en délecter tout le week end.
Elle revient bredouille le soir même, je m’en offusque et là ce cher Sonic a sortit ses piques « Le jeu coûte 550 Fr dans le doute je ne l’ai donc pas pris« .
550 ! Cela va donc devenir le jeu le plus cher de ma jeune vie de gamer (record qui sera bien vite brisé comme vous le verrez ci-après) mais peu importe il me le faut mon week end est déja planifié dans mon esprit et je rajoute sans tergiverser le petit billet gris de 50 Fr dans la bourse !

Le lendemain je guette avidement le retour de mes parents et c’est avec soulagement que je vois le petit sac Stock Games émerger de la voiture !
Comme vous pourrez le lire ici le surcoût est bien vite oublié et je ne serais absolument pas déçu de cet achat !

Virtua Racing :

N’étant vraiment pas adepte des sports mécaniques et des jeux de sports en général (hormis de sympathiques sessions sur Olympic Gold) c’est pourtant avec une conviction inébranlable qu’il fallait absolument que j’acquiers Virtua Racing sur Megadrive.
La grandiloquence unanime des tests des magazines JV ainsi que l’émission Televisator 2 comme conté ici ne m’ont pas donné d’autre choix que de dilapider toutes mes économies dans cette sublime cartouche surboostée.

CaptureV

Deux problèmes se posent alors =>

Le premier : Je ne possède dans mes économies que de 500 Frs alors que le prix s’élève à 690 Frs.
Heureusement étant un écolier des plus studieux j’obtins cette année la un bulletin assez royal ce qui me permit d’argumenter que cela méritait bien une petite récompense…en l’occurrence me payer le complément qui servirait à assouvir l’achat de ce cher Virtua.

Le second ? Le jeu sort au début de l’été…et il est possible que le timing de notre départ ne coïncide pas avec l’approvisionnement dans les linaires du fameux Stock Games du boulot de mes parents !
C’est donc avec angoisse que le dernier jour de turbin avant le grand départ je guette le retour de la 405 familiale.

J’étais déjà entrain de fomenter des plans machiavéliques pour tenter de voir quelle boutique il pouvait y avoir en province (et sans internet à l’époque croyez moi ce n’est pas simple…les pages jaunes tout ça) quand j’entend tinter la porte d’entrée et aperçoit la boite bleutée du nouveau packaging des cartouches Megadrive. Du coup je ne comprends pas tout de suite mais il s’agit bien de mon précieux !
2 mois de vacances, ma pile de mag JV de l’été et le nouveau hit Megadrive ? What else !

Dans le prochain épisode il sera cette fois question des jeux 32 bits les amis et comme vous le verrez cela sera bien exotique !

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

9 réflexions au sujet de « Une Maman dans les boutiques JV : Génération 16 Bits »

  1. C’est dans un Dock Games qu’on avait acheté la Super Nes d’occase… Ensuite, en lieu et place de ce magasin, il y a eu un truc de vérandas, et aujourd’hui je crois que c’est une boîte d’intérim… -_-

    • Ah ma bonne dame tout se perd
      Quand je reviens dans la maison de campagne Familiale et que l’on se fait une virée sur Blois il est tellement réconfortant d’avoir toujours le petit Dock Games fidèle au post (Eco le Dauphin sur Dreamcast et KOF95 y furent mes meilleures prises)

  2. Tu remplaces Mortal Kombat par Street Fighter 2 CE et j’ai à peu près le même parcours. Purée, Virtua Racing était – à mon souvenir – la cartouche Megadrive la plus chère EVER…!

    • Ta mémoire ne te trahit aucunement ce fut bien la cartouche 16 bits la plus délirante en terme de prix…mais je l’ai vraiment bien rentabilisée
      Je crois même qu’on pourrait généraliser ça au jeu le plus cher EVER non ? Si l’on écarte les jeux à accessoires of course

  3. Dis donc, ils sont stricts, tes parents.
    Sachant que tu pouvais rajouter les 50frs, ta mère aurait pu t’acheter le jeu et tu lui aurais donné les 50frs ensuite 😮

    • ahah oui en effet mais le prix étant déjà conséquent à cet age la elle n’a pas voulu dilapider ma maigre tirelire au cas où je prenne la décision que cela était trop cher payé pour ma bourse 🙂

  4. Hé Les 3 Fontaines et Cergy ! C’est une grosse partie de mon enfance aussi. 😀
    C’est aussi d’ailleurs dans le secteur des 3 fontaines que se trouvait mon vidéoclub où je louais des jeux parfois.
    Super article encore une fois ! 🙂

    • Hey merci mon cher Moggy !

      J’ai lu en effet cette sacrée opportunité de location qui a pu te faire profiter de Sonic 2

      Je ne soupçonnais pas qu’il y avait un vidéoclub qui proposait ce genre de chose sinon j’aurais été totalement client argh !

      Et merci pour le compliment à ton service

      De mon côté je termine la lecture de ton article fleuve sur Sonic 2 et je rebondis ;^)

      • Oh mince ! Je n’avais pas vu ta réponse, désolé. ^^’
        Et oui la boutique était vraiment dans un coin de ruelle, juste à côté des 3 Fontaines. Je me souviens que les alentours du centre étaient un peu labyrinthiques. Et c’est mon père je crois qui m’a parlé de ce vidéoclub.
        N’empêche, c’est rigolo car, dans ton texte, tu cites 2 jeux que j’ai justement loué: Sonic 3 et Virtua Racing.

        Oh tu lis mon article sur Sonic 2. J’espère que ça te plaira (ou que ça t’a plu, depuis le temps :p).

Répondre à lamyfritz Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s