Jeux en Vrac Megadrive : The Immortal

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous

Aujourd’hui j’inaugure un nouveau format (Yashide avait déjà initié la chose avec ces articles « restes de ») avec un article portant sur un florilège de jeux ne méritant pas un article plein et entier mais m’ayant suffisamment marqué pour avoir le droit à une mini chronique sur Another Retro World !

On ouvre les hostilités avec The Immortal !

thimmg0f

Sorti sur divers format à l’époque (DOS, Amiga et même Nes) ce jeu de 1991 édité par Electronic Arts est un savant mélange d’aventure, d’action et d’énigmes.
Le but est d’arpenter les 7 niveaux d’un donjon pour aller délivrer non pas votre bien aimée mais votre maître le magicien Mordamir.

Acquis au détour d’une brocante d’une part parce que la jaquette était dans un ton horrifique qui n’était pas pour me déplaire et puis j’étais fort intrigué par la représentation graphique du jeu.

Tout en 3D isométrique on peut trouver à la fois ça moche et charmant selon sa sensibilité. La couleur marronnasse n’est certes pas très attirante mais cela retranscrit bien l’atmosphère suffocante et mystérieuse du donjon.

Lors de mes premières parties ce fut un festival de morts violentes car oui le jeu est d’une intransigeance assez radicale.
La difficulté est d’une part liée à l’aspect RPG/Exploration/Mémorisation (sans aller aussi loin que le cryptique Ultima VIII rassurez-vous) et d’autre part aux morts surprises que peut à tout moment subir votre avatar !
Truffés de pièges chaque niveau comporte son lot d’injustice.
Exemple ? On se ballade dans une pièce et hop un vers géant nous gobe.

Un Autre ? Le jeu nous informe qu’il y a quelque chose d’humide et vert planqué sous une pile de fringue, ah cool un artefact sympa s’y cache et ohhh ben non merde c’est un Blob acide qui nous ronge jusqu’à l’os. Mais un côté sadique et admiratif morbide ne m’empêchait pas d’admirer chaque mise à trépas sans trop rager tant chaque animation était un délice (comme finalement le jeu Battle Chess que je mentionne ici).

En fait ce qui me tenait accro au jeu est encore autre chose => Les duels nous opposant à chacune des créatures peuplant les recoins sombres du donjon !
Un bestiaire ma foi bien varié entre Gobelins sanguinaires, Troll sauvage, Araignée velues nous est proposé.


L’originalité du titre est qu’une fois l’affrontement engagé on bascule dans une représentation en gros plan montrant les deux personnages en plein duel.
Esquives, contres et autres coups d’estocs sont à disposition dans un panel qui reste certes très limité mais qui se montre jouissif du fait de l’aspect gore se dégageant des mises à mort.

Presque un mini Mortal Kombat avant l’heure du fait des fatalités concluant chaque joute.

Explosage de crâne, décapitation, trépanation, dépeçage…je relançais le jeu rien que pour le plaisir d’assister à ces tueries aléatoires.

Mais bon le jeu était SI dur que je n’ai jamais dépassé le niveau 2.
D’ailleurs pour l’anecdote dans le manuel du jeu mettait à dispo une soluce entière pour le niveau 1 ainsi que diverses astuces pour le restant du jeu tant le studio avait conscience de la tâche ardue qui attendait le pauvre joueur .

Bref j’ai passé un affreusement bon moment avec ce jeu trop souvent ignoré de l’ère Megadrive !

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

3 réflexions au sujet de « Jeux en Vrac Megadrive : The Immortal »

  1. Je ne connaissais pas ce jeu, pourtant c’est vrai que les meurtres ont l’air fun !
    Mention spéciale à l’espèce de gros asticot qui surgit du sol ! ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s