Les Jeux de la Cour de Récré : Partie 1

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous !

Quoi de plus propice en cette rentrée que de vous proposer un article en parfaite adéquation avec nos souvenirs lointains d’écoliers ?

Parce que bon ok nous étions impatients (enfin tout est relatif) de savoir si nous allions tomber ou pas sur le prof peau de vache et de connaitre la composition de classe afin de savoir si nous allions retrouver les bons amis de l’an passé.
Mais le vrai sujet était : qu’est ce qui allait occuper les plus longues sessions récréatives rythmant nos journées d’élèves de primaire ?

 

Car oui hormis le papotage sur le dernier film vu à la TV (raaa les films de Bruce lee passant sur la 5), les vantardises sur les dernières Reebok Pump achetées par le petit bourgeois de la promo, les VHS de films d’horreurs échangées sous le manteau ou encore nos récits sur la dernière session gaming (je pouvais écouter pendant 20min un pote me raconter ses sessions Zelda/Castlevania) il y avait un vrai sujet sur le matos amené par tout un chacun pour se divertir dans la cours de récré !

On commence en douceur avec les billes !

billes

Franchement qui ne s’est jamais adonné à une partie endiablée de billes ?

Les conditions de victoire étaient plus ou moins changeantes suivant la nature du terrain et les participants de la session et au final chacun inventait un peu ses propres règles.
Mais en gros le but avoué était « EN GAGNER UN MAX pour embellir sa collection ».
Oui je dis bien embellir car au delà du plaisir de jeu dispensé par l’adresse avec laquelle nous emportions le butin il y avait l’aspect collectionite.
Attention chaque bille ne se valait pas et il y avait de vrais petit joyaux.

 

Qui n’a jamais envié la fameuse « Goutte d’eau » et autre déclinaison nacrée ?
Cristal, Galaxie, Météorite, Œil de bœuf, la variété était pour le moins conséquente.
Hormis l’esthétique de la bille la taille jouait beaucoup dans la convoitise !

YAtrO3itCpv-PyQ0wroWCJWOYj8@550x512Calots, Mammouths et autres Boulards (ndYashide : jamais entendu ces termes – à part calot – chez moi on parlait de Triple, Quadruple, etc… pour désigner les plus gros spécimens) faisaient la fierté de nos trousses et autre bananes de rangements 🙂

Abordons maintenant les Puces Sauteuses :

8615088_1

Kezaco me direz-vous pour les plus jeunes d’entre vous ?
Tout simplement d’un gros bout de plastoc qui une fois retourné s’envole dans les airs…ou pour être plus réaliste bondit grâce aux principes fort obscurs de la dynamique. High concept non ?
Eh oui un rien nous amusait à l’époque mais je dois dire que le suspens induit par l’attente insoutenable du moment où la puce « claque «  et se retourne était plutôt divertissant !

8d92fe8eae7475132ec8480ec3698074Evidemment les déclinaisons furent diverses et variées : couleurs, tailles, qualité tout comme les variantes pour gagner un duel.
L’apparition d’une « Super Puce » nommé la BLACK QUEEN d’un diamètre assez conséquent d’environ 8 cm provoqua le challenge idiot consistant à se les retourner sur la peau et à encaisser le choc induit par son décollage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je peux vous dire que les bleus commencèrent à faire une apparition remarquée dans la cours de récré ce qui je pense tua bien vite dans l’œuf cette mode, les parents horrifiés de voir leur progéniture abîmée de la sorte.

Et souvenez-vous maintenant de ceci ?

30f8f87a80b5c152b45cc3d57780483bb2f56f67_IMG-PRODUCT-127174-1.jpegQuoi un ressort multicolore ? mais pourquoi faire ? Euh ben rien le « jeu » était juste de le faire dévaler les structures les plus improbables (classiquement des marches d’escalier).
La seule satisfaction était de voir ce ressort se mouvoir de lui même telle une spirale infernale.

 

Il y avait un aspect hypnotique de par son ondulation ainsi que ses couleurs chatoyantes qui pouvaient fasciner.
Certains l’utilisaient comme un bracelet coloré ou comme range-crayons sur son pupitre d’écolier.

Mention honorable également au jeu de l’élastique qui était l’apanage de la gent féminine et dont les agencements des plus savants me laissaient totalement perplexe.

 

La corde à sauter faisait également sa loi, de préférence rose ou jaune fluo, c’était l’accessoire indispensable pour estropier un petit camarade si l’on ne prenait pas garde aux distances de sécurité !

Le prochain article causera petites figurines en sachet à collectionner.
Un gros indice chez vous

 

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les Jeux de la Cour de Récré : Partie 1 »

  1. « Boulard » était crédité dans mon secteur. Un jour, au boulot, il y avait quelqu’un qui s’appelait Callo, et un autre Boulard. C’était juste énorme (en plus c’étaient pas des petits gabarits).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s