La série Strike sur Megadrive

melkiok Par Melkiok

Après avoir expérimenté avec grand succès le genre plateforme, je voulais trouver du sang neuf pour cette chère Megadrive qui avait déjà eu du cultissime à se mettre sous la dent (cf ici la découverte de Sonic et SOR 2) et surtout tenter un nouveau genre. Pourquoi pas un jeu de shoot ?

CaptureMutEt c’est dans une boutique du boulevard Voltaire que je fis la bonne pioche. Un exemplaire de Desert Strike gît dans un coin.
Acquis en même temps qu’un certain ThunderForce III et qu’un beaucoup plus oubliable Mutant League Football, je rentre chez moi curieux mais avant tout satisfait par mon nouveau butin gaming.

En terme de shoot nous sommes d’accord ThunderForce se pose comme une des références de la 16 bits de SEGA mais dans la pratique les jeux du « pan un coup t’es mort » ont tendance à vraiment me frustrer et la patience me faisant défaut je switche bien vite sur Desert Strike.

Cette saga pas assez reconnue à mon goût va comporter 5 opus.

CaptureSSS

Desert Strike: Return to the Gulf • Jungle Strike • Urban Strike • Soviet Strike • Nuclear Strike

CaptureSSSS

Intéressons nous à l’épisode précurseur qui va surfer sur la vague « Guerre du Golfe«  en proposant au joueur de s’immerger dans ce contexte politique très particulier et il faut le dire assez polémique pour l’époque.

Le pitch est fort simple et rien que le sous-titre du jeu vous donnera un indice : Return to the Gulf !
Un an post-Guerre du Golfe donc une série de mission est mandatée par le président des USA himself pour tenter d’enrayer l’émergence d’un nouveau dictateur (un certain Général Ibn Kilbaba) ayant d’ailleurs un furieux lien de parenté physique avec Mr Hussein.

Au manche d’un superbe hélicoptère de combat modèle Apache AH-64 qui en impose sévère (de quoi se prendre pour Supercopter sans problème) nous allons donc œuvrer pour la paix tout au long de 4 campagnes découpées en missions.

Allez je lance une partie. Oh l’intro me montre un pauvre opposant au régime en train de se faire tranquillement torturer.
On a envie d’impliquer le joueur dis donc.
Petit briefing de rigueur puis on est lâché. La maniabilité toute particulière du titre, du fait de la représentation 3D isométrique, demande un temps d’adaptation mais au bout de quelques minutes notre hélico déambule avec aisance sur les lieux du conflit.
Un vrai plaisir se dégage même de ce maniement atypique.

Et il n’y a pas de quoi s’ennuyer d’un point de vue diversité d’objectifs, voyez plutôt : sabordage d’installations ennemies et « décimage » des troupes, sauvetage de prisonniers de guerre, escorte de véhicules…
A ceci se plug le fait de devoir hélitreuiller ici et là des caisses de munitions pour remplir son stock de joujoux destructeurs.
D’ailleurs rapidos, un point sur l’arsenal que nous avons à disposition :

  • Canon M230 aux dégâts limités mais d’une grande précision et en grande quantité
  • Les roquettes Hydra équilibrées
  • Les missiles au doux nom AGM-114 Hellfire qui sont un peu la smartbomb du jeu

A subtilement panacher suivant le besoin et le but à remplir !

Ce jeu, malgré le côté guerrier/bourrin, est en fait très malin, parfaitement dosé et réfléchi pour fournir à la fois adrénaline et remuage de méninges. En effet la liberté donnée dans l’enchaînement des missions, couplée au système triple de l’armement ET le fait de devoir bien anticiper ses déplacements afin d’avoir toujours du fuel/munitions à proximité des objectifs pour un éventuel ravitaillement aboutissent à un parfait cocktail qui rend le jeu extrêmement addictif et gratifiant.

519926-desert-strike-return-to-the-gulf-genesis-screenshot-level

Si l’on rajoute à ça le fait que chaque bâtiment du jeu et plus ou moins destructible (moi qui adorait tout défoncer dans mes villes de Sim City 2000 je suis aux anges) et que de sympathiques cut-scènes égayent certains passages et vous obtenez un jeu que je relançais vraiment constamment.

Mais ceci n’était qu’une ébauche avant le joyau de la série, j’ai nommé Jungle Strike.

Ce second épisode débarque 1 an plus tard.
Tout d’abord l’hélico mis à notre disposition est désormais un Comanche, autrement plus costaud et classieux que notre précédent Apache.
Et en fait l’intégralité du jeu fait un bond quantitatif et qualitatif assez conséquent.

  • 9 niveaux contre 4 auparavant.
  • Alternance possible avec 3 autres véhicules (un hovercraft, une moto et avion F-117)
  • Diversité des objectifs et des paysages traversés accrue (déserts arides, jungles luxuriantes, fronts de mer, centres urbains, montagnes, terrains enneigés…)
  • Bestiaire ennemi et difficulté revus à la hausse (saleté de Tank Abrams)

Bref c’est un boost dans tous les domaines, y compris graphique avec une finesse et une complexité des modèles largement plus chiadées.
La jouabilité a aussi été affinée, il est encore plus jouissif de manipuler son petit joujou volant de destruction massive dans l’intégralité des niveaux dont la destructibilité augmentée apporte un côté encore plus délectable aux parties.

Et puis franchement la petite gourmandise du changement de véhicule lors des missions 2/5/7 est fort appréciable. On en demandait pas tant et ce renouvellement de gameplay est rafraîchissant.

Les suites qui transcendent les originaux ne sont pas légion dans le domaine du Gaming (la suite de Rocket Knight Adventures ou encore Streets of Rage 3 au hasard), il faut donc saluer l’effort de EA pour le coup !
Surtout qu’il n’y a qu’une petite année de dév entre ces deux opus.

Honnêtement je crois que c’est une des cartouches qui a le plus tourné dans ma Megadrive aux côtés de Sonic, Streets of Rage 2 & World of Illusion.

Pour finir je ne m’attarderai pas sur Urban Strike dont les tests à l’époque étaient plus que contestataires envers la qualité intrinsèque du jeu. Mais pourquoi pas lui donner sa chance en 2019 ? Nous verrons !

519939-jungle-strike-genesis-screenshot-enemy-palace.png

Et vous quel est votre histoire avec cette saga ?

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

11 réflexions au sujet de « La série Strike sur Megadrive »

  1. Yo ! Un pote du collège m’avait prêté Desert Strike, que j’ai torché pendant une dizaine de jours, aux côtés de nombreux autres jeux de l’époque – Cool Spot et Asterix, pour ne nommer que ces deux-là, d’ailleurs tous deux plutôt passables. Et Desert Strike est clairement celui qui a eu mes faveurs. Dur à manier de prime abord, en effet, et à la fois sérieux et drôle (j’adorais l’écran de mission fail, qui faisait très manga). Bien d’accord pour dire qu’il a été sous-côté.

    • Hey merci pour ton com lamy
      Dommage que tu ne te sois pas laissé tenter par Jungle Strike il magnifie vraiment totalement le concept !
      Et yes EA avait fait un beau boulot sur l’enrobage du jeu que ça soit pour les briefing , les écran d’entre mission etc
      On avait même le choix du copilote 🙂
      J’aurais rêver d’un crossover Strike/Sim City pour assouvir mes penchants destructeurs
      Il y avait eu un concept avec SIM Copter d’ailleurs
      « SimCopter donnait également la possibilité à l’utilisateur d’importer ses propres villes de SimCity 2000 dans le jeu. » mais je m’égare
      https://fr.wikipedia.org/wiki/SimCopter

  2. Je plussoie mon Lamyfritz, un très bon jeu sous-côté, et je me souviens, tellement lié à la folie médiatique autour de la guerre du golfe et ce jeu qui est un lointain écho… j’étais vraiment dedans, vraiment mon colonel : c’était MA guerre 😉

    • Yes en pleine folie Kowait vs Irak c’était assez opportuniste mais ma foi si ça a peut donner un boost dans les ventes pourquoi s’en priver
      Entre ça et la folie des guignols on peut dire que cette guerre fut un terreau fertile pour la popculture des années 90 🙂

      • Bien vu. Et j’ajouterais le jeu DUNE, qui s’est même fendu de sa petite animation tirée des images des bombardements de Bagdad lors de l’attaque des villes harkonnen.

      • Ahah mais tout a FAIT c’est absolument l’analogie que j’utilisais à l’époque pour décrire cette mini cinématique lors de la prise des bases Harko
        A noter le jeu War in Gulf obscure jeu de stratégie ramené par mon frère au détour d’un trading en amphi de Fac

  3. Desert Strike, Jungle Strike & Urban Strike ! Quels excellents jeux!
    Seul reproche à leur encontre à l’époque : l’absence TOTALE de musique pendant les phases de jeux! Et c’est d’autant plus dommage que la musique dans les menus, les briefing (…) est excellente (enfin, dans les deux premiers parce que dans Urban Strike, c’est pas trop ça!)

    • ha oui, c’est vrai. C’était l’époque du lecteur CD qu’on mettait par dessus les jeux auxquels on jouait. A ce sujet, j’ai vu en avant première le film « mid-90’s » dédié à nous, les quadras, et qui ne sortira que cet été en France. Putain ça m’a fichu un coup quand même, même si c’est un premier film, avec ses défauts, notamment des longueurs inutiles dans la dernière partie du film. Mais ça capture bien l’époque, à travers la mode des skaters.

      • Je l’ai vu passé ce film sur les réseaux interlopes je prend la reco !
        Pour en revenir aux jeux fais avec une BO toute autre je me souviens de parties endiablées de Heretic ou Doom avec des CD de musiques classiques bien velu tel que la Nuit sur le mont Chauve ou Carmina Burina
        C’était assez épique je conseil 😉
        A l’inverse le jeu que je lançais limite pour profiter de la BO ingame était ce cher Tony Hawk 2

  4. Haaaa desert strike, j’ai passé des heures et des heures rien qu’a faire « danser » l’helico au dessus de la mer (le niveau de fuel ne baisse pas lors des survols de l’eau de memoire)… je trouvais la maniabilité et la modelisation en fausse 3D de l’apache incroyable à l’epoque 🙂
    Tres bon article!

    • Ahhhhhh bien vu
      Je me souviens de ces tours en rond autour de l’eau en me demandant comment allez récupérer tel ravitaillement sans me crasher lamentablement
      Le petit stress rajouté par cette gestion de munitions et fuel apportait un vrai +
      Merci pour ton com !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s