Souvenirs de gamers frustrés N°17 : Captain Commando sur Playstation

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous,

Comme je l’ai souvent mentionné ici ou encore là le genre du beat them all à toujours été pour moi une passion inextinguible. Et ma foi autant c’était un vrai festival à l’ère 16 bits (Golden axe, Streets of Rage, Final Fight, Splatterhouse...) nous rentrâmes dans une période de semi disette sur 32 bits…

Le piètre Fighting Force ou le modeste Nightmare Creatures avec leur 3D bancale accommodée d’une jouabilité très approximative étaient loin de me contenter.
Je ne retrouvais pas la verve des parties endiablées de Streets of Rage 2 !

Alors quand j’appris qu’une conversion de Captain Commando allait pointer le bout de son code sur cette chère Play…
Et jouable à 3 qui plus est (contrairement à l’adaptation SNES) !! OMG take my money !

Une petite présentation rapide de ce défouloir à racaille ? Scénario ultra minimaliste, comme d’hab le crime fait rage à Metro City en 2026 blablabla et nous et notre gang de commandos sommes là pour rétablir l’ordre et la justice !

 

140001492

La gameplay se veut un bon décalco de Final Fight avec un bouton de saut et un bouton d’attaque combinables à l’envie pour réaliser attaque sautée, en courant, sans oublier projections et coups spéciaux amputant la vie.

L’originalité vient des protagonistes à incarner, jugez plutôt le casting :
Hormis le héros au look assez lambda nous avons également au menu une momie, un ninja et…un bébé à l’intérieur d’un mécha !

Captain_Commando_Flyer_06

Sans parler des antagonistes dont je vous dispense une petite galerie ci-dessous :

fb73b9147973435bab7eb0c269f6f0e5

La cerise sur le gâteau est la possibilité de s’emparer d’exosquelettes pour faire un max de dégâts dans les rangs ennemis.

Bref un bon défouloir d’époque avec une foultitude de lieux et une technique largement améliorée depuis les premiers titres CPS1 qui fait qu’il se classe dans le haut du panier des Beat them all plus que recommandables. Ce jeu il me le faut pour assouvir mon sevrage de ce cher Streets of Rage 2.

Problème numéro 1 : Ce jeu ne sortira jamais sur les étals français, c’est donc direction les dédales des boutiques de République qu’il va falloir aller prospecter.

Problème numéro 2 : Nous sommes dans le jeu d’ultra niche et certainement pas dans le dernier Tekken OU Resident Evil qu’il était aisé de se procurer en import !

Je pars donc en force Boulevard Voltaire avec ma sœur et ma mère que j’ai réquisitionnées pour l’occasion et nous nous séparons afin de mettre toutes les chances de notre côté pour acquérir le précieux.

De mon côté je fais choux-blanc sur 5 boutiques visitées.
Au mieux ils n’ont pas prévu d’importer ce jeu précis, au pire les vendeurs n’en connaissent même pas l’existence !

Dépité je ne suis pas loin de renoncer quand je reçois un appel.  Elles ont trouvé l’objet de toute mes convoitises, j’écoute à peine le prix qui en est demandé et leur valide l’achat ! Come back à la maison, je sors le multitap convoque ma sœur et mon père et nous nous lançons dans une partie.

Fatalement après des heures infinies passées à arpenter les rues de la rage la comparaison est inévitable automatique et assez lapidaire avec notre chouchou Streets of Rage 2.

gfs_37011_2_41

Certes le tout est chamarré avec une action fluide non stop et les coups sortent bien mais nous ne retrouvons pas le gameplay fignolé et les hitbox jouissives, bref toute la science bastonesque suintant par tous les pores des 16 megs de la cartouche de SEGA.

Les musiques sont de plus très oubliables et finalement après cet emballement le soufflet retombe drastiquement et comme dirait l’ami Jacques « ça fait pschitt ».

Capture

Après deux parties nous n’y retoucherons plus.
Voilà un jeu import payé à prix d’or prenant la poussière, triste fin qui me donne d’ailleurs envie de me replonger prochainement dans ce Beat them all afin de conjurer cette ancienne frustration. Et l’actualité m’en donnera l’occasion avec la sortie du Capcom Beat’em Up Bundle 🙂

CAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

4 réflexions au sujet de « Souvenirs de gamers frustrés N°17 : Captain Commando sur Playstation »

  1. Ce jeu m’avait déçu à l’époque par son manque de peps… Mais aujourd’hui j’y rejouerais volontiers, merci de me l’avoir ramené à la mémoire.

  2. Alors là j’étais passé complètement à côté de ce jeu. Pour moi en effet le 32 bits signe la mort du Beat Them Up (apparemment Strider 2 sur PS1, dans un style voisin, est très bon). J’espère que tu as quand-même testé le SOR remake de 2011, rassure-moi, depuis le temps que j’en fais la pub acharnée ???

    • EHHHHHH bien non toujours pas je l’avais lancé au moment de sa sortie en frétillant d’avance et en effet mes 10minutes de jeu furent à la hauteur de la hype
      Mais depuis je n’ai pas trouvé le temps de m’y lancé pleinement !
      Tout comme je n’ai jamais fais Sonic & Knuckles FF6 ou Indy Fate of the Atlantis ahah…mais ça fera parti de mes résolutions 2019 ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s