Ma révolution Playstation 2/2

melkiok Par Melkiok

Bonjour à tous,

Et voici comme promis le second épisode vous narrant l’arrivée de la 32 bits de Sony @home (première partie à retrouver ici !)

CaptureClash

L’avarice

Bon OK je vous parle de la Playstation mais au final la Saturn me faisait également méchamment de l’œil. Et je dois bien avouer que le plan initial était de se procurer les deux machines !
Choisir entre Toshinden et Virtua Fighter ou entre Ridge Racer et Daytona ? Impossible !

CaptureDuelJ’entreprends alors un vrai travail de sape et de persuasion malhonnête auprès de ma chère sœur en lui vantant les mérites de la belle de Sony avec force de discours enflammés et lui démontrant par A+B que sa vie ne pouvait continuer sans le divertissement ludique premium que nous ouvrait cette new gen !

Ma volonté de posséder les deux machines vient aussi du fait que la Saturn est annoncée, de façon d’ailleurs totalement incongrue et prenant l’ensemble de l’industrie par surprise, pour l’été 95. Là où sa consœur n’est prévue que pour la rentrée ! Je me vois donc déjà passer mon été en compagnie de la machine de Sega huhu.

Mais je déchante rapidos et me rends bien vite à l’évidence que ça serait un suicide financier à mon petit niveau de jeune ado quand le prix de la Saturn est lâché : 2990 Francs avec 1 jeu ! Ouch SEGA se gave et laisse mon rêve de posséder le combo new gen au bord de la route.

Anecdote de gros geek en manque, avant ces annonces je me revois encore harceler au téléphone 10 fois par jour les nombreux magasins de vente par correspondance en leur demandant pour quand sont prévues leurs sorties. Certains se risquent à donner des dates (alors qu’ils n’en savaient fichtrement rien) ce qui ne manque pas de me faire faire des plans sur la comète.

La luxure

En vacances en Bretagne, bien vite j’apprends qu’un camion SONY permettant de s’essayer à la Playstation fait le tour de France pendant l’été.
Je jette négligemment un œil sur les dates et les villes traversées… Sacrebleu et morte-couille le 17 juillet le camion sera de passage sur Vannes (donc en Bretagne comme chacun sait).

destinations-vannes-5
Ni une ni deux j’entreprends un travail de vrai charmeur de serpent auprès des parents pour ce jour précis aller se promener dans le vieux port de cette cité lacustre.
ET il est là, je le vois au loin trôner avec force de basses et de décibels pour annoncer en fanfare l’arrivée prochaine de la révolution Playstation.
Nous prenons un ticket et nous nous mettons dans la file avec ma sœur. Après quelques minutes l’incroyable se produit… J’ai une manette Playstation dans les mains !

Et c’est l’uppercut en 3 dimensions avec un tour de piste sur l’affolant Ridge Racer tant le terme arcade perfect n’a jamais été aussi approprié.
Je tourne rapidement sur une autre borne et c’est cette fois Toshinden qui donne un énorme coup de vieux à la baston 2D que je connaissais jusqu’alors. Les effets accompagnant les coups spéciaux m’avaient sidéré.

Je terminais avec une session de stock car avec Destruction Derby qui avec sa tôle froissée et ses dégâts en temps réel achèvent de me convaincre que je DOIS posséder cette machine.

Comble du plaisir vidéoludique, une fois la session de 15 min consommée nous sortons et nous nous apercevons que la file d’attente n’est pas si conséquente que ça. Ni une ni deux on se remet dans la queue et 15min plus tard une deuxième tournée de gaming du futur s’offre à nous 🙂

La colère

Nous y voila.

Console réservée depuis que la FNAC a ouvert ses précommandes, compte en banque triple checké pour s’assurer que les fonds étaient bien suffisants (comme je l’énonçais plus haut nous avons convenu d’un 50/50 avec ma sœur) et… bien cruelle désillusion.

Je n’en trouve mention nulle part mais je me souviens parfaitement avoir dû ronger mon frein car la console ne fut pas disponible à la date prévue !
Retard de livraison à la FNAC en particulier ou décalage national oublié des livres d’histoire en tout cas nous avons du patienter quelques interminables jours pour nous délester des 2099 Frs réglementaires le 29 septembre 1995.

Je me souviens vraiment qu’à l’époque j’en avais ragé et que je trouvais un tel flottement dans mon futur planning ludique de rêve totalement inadmissible.

Un petit florilège sympa des pubs de lancement tiens !

MAIS ENFIN elle est mienne !
Je me souviens encore guetter mes parents à la fenêtre revenant du boulot, en faisant les 100 pas tel un gosse la veille de Noël.
Quand ils sortirent de la voiture avec l’énorme sac FNAC mon cœur battit la chamade ! Et j’exagère à peine mon état d’excitation à la mesure de cette révolution 3D, je vous assure.

images (1)
J’avais mandaté également en bon lecteur de revues spécialisées une recommandation vue dans Joypad qui conseillait vivement de faire l’acquisition d’une péritel, le câble composite fournit dans la boite offrant une bien piètre image.
Plus tard quand j’allais chez des potes et découvrait cette image baveuse et délavée je me félicitais d’un tel achat.

La paresse

L’UNBOXING fut irréel.
Je tenais entre mes mains un petit bijou de technologie qui rompait totalement avec le côté jouet plastok de nos vénérables 16 bits.

console-psx-e115057
Cette Playstation jure presque dans le salon accolé à une TV qui se fait vieillissante.
Branchements et câblages effectués.

Nous lançons nos jeux Day one qui étaient Rayman et Toshinden et ce fut parti pour des heures intenses de gaming. Rayman quelque peu punitif mais tellement enchanteur avec sa BO des plus jazzy et son look 2D pastel.

Et que dire des duels a qui mieux mieux sur Toshinden ? Chaque coup spécial réussit nous décrochait des soupirs d’admirations.

Même le simple CD de demo était une source d’émerveillement ! (mais cela fera l’objet d’un futur article).

Bref paresse car nous avons passer un temps plus que déraisonnable scotché devant l’écran en cette fin d’année 1995 !

Voila qui conclut mon récit de l’arrivée de la Playstation chez ce bon vieux Melkiok !

Et vous ? A quel moment vous l’êtes vous procuré ? A-t-elle changé votre vie ? 🙂

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ma révolution Playstation 2/2 »

  1. A l’époque les petits PC suivaient, et les jeux étaient même parfois mieux (Duke nukem, Jedi Knight…). Je me suis fait Fade to Black, à l’époque. Mon jeu culte PSX reste Wipeout 2097 : quel trip !!!

    • héhé je suis d’accord je n’avais pas non plus totalement laissé tomber l’univers PC qui m’apportait satisfaction sur certains genre spécifique tel que :

      Full Throttle
      Warcraft II
      Command & Conquer
      Dark Forces

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s