Les restes de la Super Nintendo N°2 : Pushover

yashide Par Yashide

Pour compléter mon parcours sur Super Nintendo, et parce que tous mes jeux n’ont pas forcément été marquants au point de leur consacrer un article classique, vous retrouverez au fil de ces épisodes des tests « en vrac » de jeux que j’ai apprécié (ou pas),  dans un format certes plus réduit, mais rassurez-vous toujours plein de nostalgie ! Au programme de ce second volet aujourd’hui : Push-Over.

Pushover, comme Parodius déjà évoqué précédemment, est un jeu qu’on m’a offert complètement à l’aveugle, sans que je n’aie rien demandé à personne. Je pensais avoir touché au top du WTF avec la jaquette de Parodius, et bien je n’étais pas au bout de mes surprises lorsque j’ai déballé mon paquet cadeau contenant cet étrange cartouche. Il est clair que la personne en question choisissait mes jeux à la jaquette ! « Ah tiens un jeu avec une fourmi géante, ça devrait lui plaire ! »

Car oui, Pushover, édité par Ocean (Mr Nutz) et sorti sur Super Nintendo en 1992, est un jeu puzzle/réflexion mettant le joueur aux commandes d’une fourmi… Ne connaissant pas le jeu, autant vous dire que lorsque j’ai découvert la jaquette, j’étais plutôt dégoûté qu’on m’ait pris cette « daube ». Un jeu à petit prix pas de problème, mais bon, un jeu  de fourmi, ça va un peu loin !

Sous cette apparence plus que déroutante se cache en fait un puzzle game plutôt sympathique dont le principe est assez simple (dans l’esprit en tout cas). Une centaine de niveaux dans lesquels G.I. Ant (oui oui, c’est son nom) doit agencer des dominos afin de les faire tous tomber par une unique poussée. Une sorte de « Domino Day » complexifiée par le fait que chaque type de domino, repérable par son motif, a des caractéristiques spécifiques. Le domino « simple », celui qui rebondit, celui qui se splitte en 2, celui qui explose, celui qui inverse le sens de la chute, …

Le puzzle-game étant un genre qui ne m’a jamais vraiment attiré, Pushover est un jeu que j’ai rapidement trouvé lassant et dans lequel je n’ai pas progressé bien loin. Il faut dire que j’étais beaucoup plus porté sur la plate-forme ou sur les « simulations » sportives… Ceci dit j’en garde tout de même un souvenir somme toute assez honnête. Un bon jeu d’appoint en quelque sorte !

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les restes de la Super Nintendo N°2 : Pushover »

  1. Ping : Vacances 2018 | Another Retro World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s