Souvenirs de gamers frustrés N°16 : Blazing Dragons sur Playstation

yashide Par Yashide

Le point and click loufoque, vous en conviendrez, c’est limite un genre en lui-même. Entre les Day of the Tentacle, Monkey Island, Discworld, et d’autres encore, il y a de la concurrence sur le secteur ! Mettant le joueur aux commandes d’un dragon, Blazing Dragons semble également bien de ceux-là. Si j’ajoute en plus que l’univers est issu du cerveau déjanté du Monthy Python Terry Jones, le doute n’est même plus permis ! Développé par Illusions Gaming Company et édité par Crystal Dynamics, Blazing Dragons est sorti fin 1996 sur les plates-formes phares de la fin du siècle dernier, la Playstation et la Saturn, soit exactement à la même époque que les Chevaliers de Baphomet. D’après mes souvenirs, il n’a cependant pas bénéficié de l’exposition de son illustre concurrent. Je suis donc passé complètement à côté lors de sa sortie (j’étais de toute façon bien trop occupé à baver devant les screenshots de Broken Sword)

Bref, l’histoire met en scène Flammèche, un dragon inventeur à la cour du roi Arthur désirant conquérir le cœur de la princesse Flamme. Une bonne et une mauvaise nouvelle pour Flammèche. La bonne, c’est que le roi ayant décidé de l’organisation d’un tournoi, avec à la clé la patte de sa fille (et le royaume de Camelot qui va avec), c’est l’occasion rêvée pour notre inventeur en herbe. La mauvaise, c’est qu’il n’est pas chevalier et donc ne peut prétendre participer à cette joute et ainsi obtenir les faveurs de sa royale dulcinée. Si l’on ajoute à cela en toile de fond un complot machiavélique pour renverser le royaume et exterminer les dragons, l’emploi du temps de Flammèche risque d’être assez chargé !

Ce n’est finalement que quelques mois après sa sortie que j’ai enfin prêté attention à cet OVNI, au détour d’un Playstation Magazine hors-série. Une belle soluce abondamment illustrée qui n’a pas manqué d’attirer mon attention et d’attiser ma curiosité. Mais j’avais retenu la leçon de Baphomet ! Excès d’enthousiasme = lecture à outrance de la soluce = petite déception une fois devant le jeu avec des énigmes connues par cœur. J’ai donc bien sagement évité de reproduire ce schéma et ai entrepris ma recherche de Blazing Dragons chez mes fournisseurs habituels. Malheureusement, après quelques mois d’espoir, je devais me rendre à l’évidence, impossible de mettre la main dessus. Autant il m’est arrivé de trouver la version Saturn en magasin, je n’ai strictement jamais vu la version Playstation tant convoitée.

Une quinzaine d’années plus tard, lorsque mon intérêt pour le retrogaming s’est développé, il s’est donc retrouvé tout naturellement bien placé en haut de la liste des jeux que je voulais acquérir (ou réacquérir). Et c’était à ma grande surprise encore une fois une sacrée galère de le trouver en bon état lors de ma recherche sur les différents sites. Je me suis donc motivé à faire le tour des boutiques de retrogaming parisiennes, quitte à dépenser plus que de raison… J’ai finalement trouvé mon bonheur dans une seule et unique boutique (près de Jussieu) qui m’a délesté de 30€ pour l’occasion. Ça faisait cher, mais les 15 ans d’attente justifiaient le prix à mon goût. Cela fait combien de temps maintenant ? 8, 9 ans ? Et bien croyez-le ou non, mais je n’y ai toujours pas joué (à part pour vérifier que le jeu fonctionnait) à l’heure actuelle. Il attend sagement sur mon étagère dédiée à la PS1, et qui sait, peut-être un jour aurai-je le temps et la motivation de m’y atteler, et ainsi d’adoucir ce souvenir de gamer frustré…

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

7 réflexions au sujet de « Souvenirs de gamers frustrés N°16 : Blazing Dragons sur Playstation »

      • Plus que 6 ans pour y jouer et ça fera 15, tu auras franchi un cap.
        En fait, ça me fait pareil avec certains films : des DVD que j’ai recherché des années et qui sont encore sous film plastique dans ma biblio (impossible de regarder ça avec enfants jeunes, de toutes façons).

  1. J’espère que c’est fait maintenant ! Parce que quand même ! haha
    C’est génial de trouver de plus en plus de fans, pour étendre la fanbase, avec le but de relancer la licence un jour ! #BDRevolution #BlazingDragonsRevolution

    • Malheureusement pas au-delà de mon travail pour les captures d’écran de l’article 😦 mais ma save n’est pas loin, donc sur un coup de tête tout peut arriver 🙂

      Déjà un portage sur PS Vita ce serait génial !

  2. Ping : Vacances 2018 | Another Retro World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s