Euro Disney, 12 avril 1992, 9h01

yuuyakun par YuuyaKun

Nouvel article spécial parc d’attraction mais cette fois nous allons parler d’un parc qui n’a pas disparu et qui fête même ses 25 ans cette année : Disneyland !

Oh que je suis joie de partager avec vous mes souvenirs de ma première visite et surtout de vous faire découvrir ou redécouvrir les secrets de sa construction…

Le début de l’Aventure européenne

L’histoire du débarquement de la souris américaine débute en 1984 dans les bureaux de la Walt Disney Company. Tokyo Disneyland est achevé depuis peu et les successeurs du grand Walt pensent déjà à s’implanter en Europe. Plusieurs pays sont envisagés, notamment la France et l’Espagne.
L’Etat français sentant le gros poisson arriver sort le grand jeu des avantages économiques, des milliers d’hectares vierges à quelques kilomètres de Paris… Le 24 mars 1987 un accord définitif est signé par Jacques Chirac.
Le chantier peut enfin commencer !

Le travail de Titan des imagineurs

C’est Tony Baxter qui dirigera l’équipe de conception. Forts de la culture et de l’histoire européenne ils vont créer un parc unique et reconnu comme le plus abouti.
Pour trouver l’inspiration l’équipe va parcourir les hauts lieux touristiques d’Europe, Allemagne, Suisse, Danemark … et construire une maquette de l’intégralité du parc !
Le meilleur témoignage de ce travail de Titan : le Château de la Belle au Bois Dormant.

Ce symbole des parcs Disney a demandé plus d’un an de travail et de brainstorming.
La France est quand même LE pays des châteaux, et une construction comme celle de Disneyland en Californie est déjà inspirée des châteaux de la Loire, difficile de faire rêver les petits et les grands pour qui cette architecture est plus que familière.
Au final nous avons eu le droit à un château fantaisiste à l’allure totalement frenchy :

  • les fenêtres sont inspirées par Chaumont
  • les colonnes en spirales s’élevant au coeur du château de l’Eglise de Saint Severin
  • Les tours d‘Azay le Rideau
  • Les tapisseries d’Aubusson, racontant l’histoire de la belle au bois dormant, ornent l’intérieur de l’édifice
  • Les toits de brique ayant été fabriqués en Bourgogne, l’une des tours est ornée de petits escargots

D’ailleurs le château n’est pas le seul élément du parc faisant honneur à la culture française, Discoveryland, plongé dans un univers steampunk, fait la part belle à Jules Verne et remplace à merveille les Tomorrowland des précédents parcs avec des attractions telles que le Nautilus, le Visionarium ou encore Space Moutain, de la Terre à la Lune (j’y reviendrai plus tard d’ailleurs avec un petit hommage aux attractions disparues)

En fait il est vraiment difficile de s’imaginer à quel point les imagineurs ont poussé loin le souci du détail dans le différents lands du parc pour le rendre authentique.
En voici une liste non exhaustive tant Disneyland regorge de secrets de fabrication :

  • les magasins de Main Street sont décorés de plus de 10 000  accessoires du début du 19ème siècle, collectés aux quatre coins du monde. En réalité le parc regorge d’objets authentiques et non de répliques comme on pourrait le croire !
  • Toujours sur Main Street, les colonnes de bonbons en verre du magasin Boardwalk Candy Palace ont été déposés à la main un par un.
  • Les arbres constituant le labyrinthe d’Alice ont été cultivés dans une pépinière française assez grande pour accueillir le parcours dans sa forme définitive. Chacune des haies numérotées a été replacée une par une dans le parc.

C’est ce décor que les premiers visiteurs, munis de leur billet d’entrée à 300F, vont découvrir le 12 avril 1992  malgré la grève du RER A ce jour qui aurait pu gâcher la fête (la RATP en 25 ans, elle, n’a pas changée d’un poil).

Finalement ce qui a peut être le plus marqué nos esprits c’est la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée quant à elle le 11 avril 1992, émission retransmise mondialement et présentée par Jean Pierre Foucault et David Hallyday en France.
Plus que du blabla voici une petite vidéo !

A cette époque, Eurodisney, c’est 29 attractions dont certaines ont disparu aujourd’hui pour être remplacées par d’autres :

  • Captain E.O à Discoveryland : Attraction 3D portée par M.J qu’on ne présente plus remplacée par Chérie j’ai rétréci les gosses.
  • Le Visionarium à Discoveryland : cinéma à 360° racontant à travers un extraordinaire voyage dans le temps l’histoire des grands visionnaires : Léonard de Vinci, Mozart, Jules Verne… Fermée en 2004 pour faire place à l’attraction Buzz Lightyear’s Laser Blast.
  • La ferme des petits animaux situés à Fontierland où poneys, moutons et autres paons faisaient la joie des visiteurs.

De mon côté je n’ai visité Eurodisney qu’en 1994 et j’en garde de très bons souvenirs.
Le premier c’est cette impression de ne jamais arriver à l’entrée du parc, des kilomètres et kilomètres de tapis roulant entre le parking et l’objet de mes désirs, celui qu’on m’a vanté mille et une fois au début de chaque cassette de dessin animé achetées.
Bref une torture!
Ensuite vient l’entrée dans Mainstreet, ces boutiques remplies de goodies étaient hypnotisantes, mais étant en sortie centre aéré je n’avais pas d’argent sur moi et je n’ai rien pu acheter à ce moment là, mise à part une glace pousse-pousse Minnie à la fraise qui m’a donné la gerbe dans la salle d’attente surchauffée de Captain Eo.
D’ailleurs j’avais trouvé cette attraction juste extraordinaire avec cet effet 3D qui du haut de mes 7 ans me paraissait méga super bien fait.
Discoveryland c’était également Star Tour, mon attraction préférée de la journée avec Big Tunder Mountain (j’étais une habituée du Parc Astérix, beaucoup moins cher pour nous, du coup j’étais et je suis toujours adepte des manèges à sensation)
La seule chose que je n’ai pas appréciée c’est la cuisine Tex Mex du fast food de Frontierland qui avait été choisi pour notre repas du midi, par contre le décor hyper réaliste m’avait plongé en plein Far West.
Certes mes souvenirs sont vagues et assez restreints 23 ans plus tard mais le plaisir que je ressens à chaque visite ne m’a jamais quitté.
Passer une journée à Disneyland c’est passer une journée sur une autre planète !

Et vous avez vous pu visiter Eurodisney à ses grands débuts ? Quels en sont vos souvenirs ?

– YuuyaKun – https://twitter.com/yuuya_kun

Publicités

3 réflexions au sujet de « Euro Disney, 12 avril 1992, 9h01 »

  1. Et ce parc devait voir le jour.. près de Lyon en Ardèche à Lussas en raison de la proximité de zones rurales et d’un aéroport mondial… finalement Paris fut choisi, difficile de lutter contre la capitale et ses infrastructures ! Mais bon le choix de la facilité face au soleil et au cadre de vie, tant pis pour les visiteurs !

  2. J’ai habité juste à côté pendant 2 ans et je n’y ai jamais mis les pieds…
    Aux alentours (à Bailly Romainvilliers, me semble-t-il) ils ont poussé le concept jusqu’à construire un village pavillonaire dans un style 100% us, tellement étrange aux portes de la Brie !

  3. Pour info, la magie de la pub pour Disneyland qui précède le dessin animé sur les vieilles cassettes fonctionne toujours du tonnerre!
    Les enfants ont les yeux qui brillent et la bouche béante quand ils la voient! Et bien sûr, pas question d’avancer! (quand on pense que nous autres nous pestons contre les pubs qu’on ne peut pas avancer sur les bluray!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s