Souvenirs de gamers frustrés N°13 : The Last Report sur Playstation

yashide Par Yashide

Je vous avais parlé il y a quelque temps d’Ark of Time, un point and click bourré de défauts sur Playstation, rébarbatif au possible, mais dont l’ambiance m’avait suffisamment captivé pour ne pas le faire terminer aux oubliettes de mon parcours de joueur. Dans cet article, j’avais également évoqué le nom d’un autre titre du même genre, The Last Report (de Microids), lui aussi sorti sur la même plate-forme.

last_report_cover

Ayant été contraint et forcé par le manque de budget à faire un choix entre ces deux jeux testés dans le numéro de Player One de Janvier 1998, mes faveurs se sont donc tournées vers le premier cité au détriment du sujet qui nous concerne aujourd’hui. Résultat, alors qu’Ark of Time a eu droit à un article en bonne et due forme, The Last Report se retrouve catalogué comme souvenir de gamer frustré !

Les deux jeux avaient obtenu des notes relativement similaires de la part du même testeur (Wolfen), Ark of Time se situant plutôt dans la tranche « moyen + » et The Last Report dans la tranche « moyen – ». Sur l’aspect technique, difficile également de les partager, tant les deux paraissaient autant à la ramasse l’un que l’autre avec leurs bandes d’inventaire qui occupaient 1/3 de l’écran en permanence et leurs graphismes dépouillés sur le peu d’espace qu’il restait à l’écran de jeu à proprement parler. Forcément, pas évident de passer après Les Chevaliers de Baphomet et sa suite directe Les Boucliers de Quetzalcoatl (coming soon on Another Retro World)…

C’est donc sur l’histoire vendue par les tests que mon cœur a balancé pour le titre de Project Two Interactive. Non pas que le pitch de The Last Report semblait mauvais, mais juste un peu plus basique. L’ambiance était même qualifiée de « sombre », pour un scénario « béton » et une intrigue « bien ficelée », mais cela ne faisait pas le poids face au côté archéologico-ésotérique de son rival ! Point d’Atlantide à retrouver ici, notre héros se retrouve soupçonné de meurtre après la découverte du cadavre de sa copine. Vous l’aurez compris, le but sera d’enquêter sur cette sordide histoire afin de faire toute la lumière et prouver son innocence.

Pour résumer la chose, The Last Report semblait être un jeu avec des qualités narratives certaines malgré un aspect rebutant. Pas de quoi m’effrayer au final vu les étrons auxquels je me suis adonné au cours de ma carrière ! Toujours est-il qu’il n’a jamais pu trouver le chemin de ma 32 bits, ne l’ayant encore jamais vu que ce soit en brocante ou dans les boutiques style Cash Converters.

Malheureusement, l’histoire ne s’arrête pas là… Les facilités de l’émulation aidant, je me suis finalement laissé tenter il y a quelques années par la découverte de ce regret d’ado. Erreur ! Terrible erreur ! Grossière erreur ! Oubliée la frustration de n’avoir pas pu l’acheter en 1998, place à la frustration manette (ou plutôt PSP…) en main ! Entre aberrations narratives, plantages intempestifs et saves corrompues, je n’ai pas mis longtemps avant de définitivement jeter l’éponge.

Autant j’ai lutté en rejouant à Ark of Time, auquel il restait tout de même un certain charme qui m’a permis de persévérer, autant là, ce fut un calvaire total. On essaie d’oublier ça vite fait, et le jeu retourne dans la case souvenir de gamer frustré, la meilleure place à laquelle il puisse prétendre ! Comme quoi, tout ne tient qu’à peu de choses, car je suis persuadé que le destin des 2 titres et mon avis à leur sujet aurait été parfaitement inversé à l’heure actuelle si mon choix de départ avait été différent…

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

2 réflexions au sujet de « Souvenirs de gamers frustrés N°13 : The Last Report sur Playstation »

  1. Salut,
    C’est un jeu que je mettrais aussi dans ma case souvenir de gamer frustré. Je ne me souviens plus pourquoi je ne l’ai pas acheté, mais l’intrigue me plait beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s