European Club Soccer sur Megadrive

yashide Par Yashide

Les habitués d’Another Retro World commencent à le savoir, je suis plus que friand de simulations sportives. Et bien que je n’aie pas eu l’occasion de m’essayer à des tonnes de titres sur Megadrive, je ne pouvais tout de même bien entendu pas vous épargner un petit article sur un jeu de foot sur cette machine !

European_Club_Soccer_Cover

L’heureux élu se nomme donc European Club Soccer, développé par Krisalis Software et édité par Virgin Interactive, sorti sur la 16 bits de SEGA en l’an de grâce 1992. Mais n’allez surtout pas imaginer que j’ai choisi ce titre juste histoire de remplir mon quota minimum de jeux de foot par console ! Bien au contraire, car même si c’est le seul du genre auquel j’ai pu jouer sur Megadrive, le hasard a bien fait les choses puisqu’il est devenu, l’une de mes 2 grosses madeleines de Proust vidéoludico-footballistiques en compagnie d’Absolute Football.

Et oui, à l’époque, toutes considérations de gameplay ou technique mises de côté, c’était tout simplement mon jeu de foot ultime… Oh j’imagine déjà ceux qui connaissent le jeu sourire devant une telle déclaration d’amour… Mais pour moi, la qualité principale de ce jeu, qui faisait défaut à tous ses concurrents, c’était les équipes disponibles. Il y avait littéralement toutes les équipes de tous les championnats européens possibles et imaginables, de Molde au Kispest Honved, en passant par Dniepropetrovsk ou les Shamrock Rovers.

Pour un passionné de géographie (voir par ici) et de foot comme moi, c’était un pied monumental de retrouver des équipes de toute l’Europe… Cela me plongeait directement dans l’ambiance des Coupes d’Europe avec toutes les petites équipes des tours préliminaires et pas seulement les grosses cylindrées comme c’est le plus souvent le cas, même de nos jours. Oh c’est clair que la présence de ces petites équipes ciblaient un public de niche, le genre de psychopathes qui s’amusent à retranscrire dans un cahier tous les résultats de foots trouvés dans les journaux (hum… Si vous aussi vous reconnaissez dans ce descriptif, surtout n’hésitez pas à me contacter :D). Mais pour vous donner une idée, alors qu’aujourd’hui on s’extasie sur la l’annonce de la présence dans un jeu d’une dizaine de sélections féminines que personne n’utilisera, et bien imaginez-vous que c’était pour moi la même chose puissance 1000…

Et c’était aussi une grande première de pouvoir prendre le contrôle d’un club (et pas d’une équipe nationale comme dans World Cup, Football International, Eric Cantona Football Challenge, …), et plus particulièrement, forcément pour moi en tant que supporter inconditionnel, de l’OM. Alors certes les effectifs étaient totalement fictifs et on ne retrouvait pas les Lothar Matthäus, Marco Van Basten ou autres Jean-Pierre Papin. Mais rien que le fait de disposer des clubs avec leurs couleurs caractéristiques suffisait à faire travailler mon imagination à plein régime et je ne pouvais m’empêcher de remplacer mentalement les patronymes de base par ceux de la réalité.

Bon je ne vais pas vous mentir, si European Club Soccer avait été irréprochable à tous points de vue, il aurait sans aucun doute été plus connu et reconnu… Des graphismes pas vraiment dignes de la Megadrive, des animations fluides mais plus que limitées, un gameplay on ne peut plus sommaire avec un seul bouton réellement utile sur les 3, des modes de jeu aussi nombreux que les trophées Européens au palmarès des clubs français… Le mode Arcade qui permet de disputer un match amical et le mode simulation dans lequel jusqu’à 8 joueurs peuvent prendre part à une coupe d’Europe (qui s’achève par une participation à la coupe intercontinentale en cas de victoire).

Ah oui j’oubliais aussi les situations complètement aberrantes comme les adversaires face à la cage vide qui repartent en arrière, les gardiens qui plongent comme des débiles pour se prendre un but quand la balle arrive devant eux ou l’absence de mur sur les coups francs… A noter également la possibilité de customiser les équipements des différentes équipes, mais malheureusement pas les effectifs. Cela n’était donc vraiment pas folichon mais les aspects évoqués plus haut suffisaient à me garder scotché devant mon écran, assez pour que les illustrations de fin de match, les musiques et les bruitages (« KICK OFF !!! ») restent gravés dans mon cerveau aujourd’hui encore !

Vous l’aurez compris, je ne m’éclatais bien entendu pas autant qu’en jouant à Eric Cantona Football Challenge sur Super Nintendo, mais je peux vous assurer que ce jeu me faisait rêver et que c’était un vrai crève-cœur lorsque la durée de la location de la Megadrive arrivait à son terme et que mon père devait la ramener… European Club Soccer ne faisait par ailleurs malheureusement pas partie des jeux que j’avais « malencontreusement » gardés donc je n’avais pas pu poser la main dessus pendant de très nombreuses années, c’est pourquoi je me suis fait un devoir il y a quelques temps de le racheter à bas prix. Bon ce qui est dommage, vu que mon écran cathodique m’avait déjà lâché et que la Megadrive ne passe pas du tout sur ma TV, c’est que je ne sais même pas si la cartouche fonctionne. Je l’ai donc racheté juste pour le plaisir de raviver mes souvenirs lorsque mes yeux se posent dessus sur mon étagère Megadrive… Mais quels souvenirs !!!!!

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

3 réflexions au sujet de « European Club Soccer sur Megadrive »

  1. European Club Soccer! Un grand du foot sur la MD avant que son souvenir même ne soit balayé par la vague FIFA 94 à la fin de l’année 93…
    L’entrée de joueurs sur la pelouse, les tirs au but, les changements de joueurs, les drapeaux qui parcourent le terrain avant le début de chaque mi-temps… Et la musique qui tournait en boucle pour camoufler l’absence totale d’ambiance dans le stade!
    Je garde d’excellents souvenirs de ce jeu 🙂

  2. Ha tiens, vu que tu es grand fan de jeu de foot (et de Megadrive, copain), faudrait que tu testes Pro Striker Final Stage. Exclusivité japonaise (donc malheureusement uniquement les équipes de la ligue japonaise, c’est son seul défaut à mes yeux), il a été développé par la team responsable de Soleil. C’est ce parti pris d’une équipe de développement non spécialisée dans le jeu de foot qui lui donne un aspect intéressant, super cool pad en main. à tester en tous cas. Une petite vidéo : https://youtu.be/kcNfPBO8J2Q

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s