Total Respect, Zéro Limite : la Radio Libre de Difool

yashide Par Yashide

Ce matin, comme tous les jours en arrivant au boulot, je lance ma messagerie et 20 minutes. Et la nouvelle tombe sous mes yeux encore embués par mon heure et demie de transports : « L’animateur Momo de Skyrock est mort ». C’est le choc, il faut dire que depuis plusieurs semaines je sentais quelque chose de bizarre à force d’entendre de la part d’autres animateurs de la radio des « courage Momo » ou « Momo on pense à toi ». Que ce soit des décès d’artistes que j’apprécie (le temps que j’écrive ces quelques lignes, j’apprends également la mort de Billy Paul…) ou de sportifs qui ont marqué mon enfance, j’en ai connu quelques-uns. Mais bizarrement, aucune de ces terribles nouvelles ne m’aura plus attristé et ému que la disparition du colosse Parisien. J’ai donc décidé de prendre ma plume pour écrire ce petit texte hommage à une émission, une équipe symbole de mon adolescence, celle de la Radio Libre de Difool. A vrai dire, je ne pensais pas écrire cet article un jour tant mon écoute assidue de cette libre antenne culte a toujours été pour moi un tabou inavouable, mais les circonstances ont changé la donne…

j8MQymyFU9LhaEEcAGUEQw.TkThVSKBswub-Lz0GcT27g.abf620g300 Lire la suite

Publicités

La presse JV et moi : les quêtes annexes, Playstation Magazine et autres Bibles (part 3)

yashide Par Yashide

Chose promise, chose due, voici enfin (ouf !) la dernière partie de mon article consacré à mon parcours de lecteur de magazines de jeux vidéo. Après avoir détaillé la trame principale de mon histoire, depuis ma découverte de cet univers plein de promesses et de rêves avec Super Power jusqu’à l’apogée de mon intérêt puis son déclin avec Joypad, en passant par les désillusions des disparitions d’Ultra Player ou Player One, je vais conclure aujourd’hui sur d’autres mag’ qui ont accompagné ma vie de joueur, même si leur importance a été moindre et qu’ils n’ont été que des « sidekicks ». Mais attention, même si les magazines que je vais évoquer ne furent que des compléments ponctuels à mes lectures mensuelles, il n’est surtout pas question de minimiser leur qualité ni l’affection que je leur porte !

Lire la suite