La saga FIFA (partie 1)

yashide Par Yashide

Comme je trouve que je ne parle pas assez de jeux de sports, et notamment de foot, sur Another Retro World, j’ai décidé que j’allais écrire un « petit » article consacré à FIFA. N’étant pas vraiment un inconditionnel de la série, je ne vous parlerai pas d’un épisode précis mais plutôt de mes diverses expériences et anecdotes sur tous ceux que j’ai pratiqués et aimés. Et oui, je suis dans le camp adverse depuis le tout premier ISS sur Super Nintendo, série à laquelle je suis globalement resté fidèle pendant une grosse dizaine d’années. Mais malgré tout l’amour que j’ai eu pour la série ISS / PES jusqu’à mon désintérêt total pour les jeux de foot (à partir des épisodes numérotés par année sur PS3), je n’ai bien entendu pas pu passer à côté de l’autre mastodonte du genre, l’éternel rival d’EA Sports.

Tout a commencé en 1994/95, lorsque FIFA n’était pas encore une série à succès mais un jeu à l’appellation simple, sans numéro, qui ne préfigurait rien de la déferlante qui perdure encore plus de 20 ans après. Je vous parle du premier épisode, sorti en 1993 sur à peu près tous les supports possibles et imaginables de l’époque, nommé sobrement FIFA International Soccer. C’est sur la version Super Nintendo que j’ai pu faire mes débuts sur le rectangle vert, grâce à mon meilleur copain de 6ème qui possédait la bête, et dont la ludothèque était étonnamment différente de la mienne, avec des hits comme Street Fighter 2, Turtles in Time ou justement ce FIFA.

A cette époque (où les amitiés se nouaient à base de DBZ :D) je n’avais pas encore pour habitude d’aller traîner chez les copains le soir ou le mercredi, et c’était essentiellement sur fond d’exposés d’Histoire ou d’Anglais que nos rencontres « hors collège » se faisaient. Mais aussi studieux que nous étions, nous nous dépêchions d’expédier ces corvées pour nous précipiter dans sa chambre (le veinard !) et démarrer la SNES. J’avais déjà pu voir FIFA tourner dans un magasin près de chez moi dans lequel on pouvait essayer certains jeux, mais en payant quelque chose comme 10F les 5 minutes. Quelle bande d’escrocs !

J’étais donc ravi d’apprendre que mon pote possédait le jeu, et à chaque fois qu’on se voyait je trépignais d’impatience de me lancer dans un tournoi (seules les sélections nationales étaient de la partie) avec lui. Au final, le jeu en lui-même ne m’a pas vraiment marqué hormis par sa vue en 3D isométrique assez perturbante. Je me souviens aussi vaguement que notre technique pour progresser sur le terrain c’était de tirer vers l’avant, récupérer la balle avec un autre joueur, tirer à nouveau et ainsi de suite jusqu’à approcher du but adverse. Pour être clair, je situe ce FIFA dans ma hiérarchie des jeux de foot Super NES bien en dessous des ISS, ISS Deluxe ou Eric Cantona Football Challenge mais le simple plaisir de ces parties à 2 suffit à en faire un jeu digne de figurer dans mes bons souvenirs de joueur.

L’épisode suivant de mes aventures FIFAesques se déroula sur PC, après un break de 2 itérations. Les années passent, le support change et les copains aussi. Nous voici donc en 1996, à l’approche du meilleur jour de l’année, et plus précisément l’après-midi même du réveillon de Noël que j’ai passée chez mon nouveau meilleur pote. Il se trouve qu’il allait recevoir pour Noël un PC flambant neuf, genre Pentium 133 Mhz. Après quelques parties à s’éclater sur NHL 95 et Stunt 4D Driving sur son ordi actuel (un antique 486 DX 33), une petite surprise nous attendait ! Je n’en suis plus sûr mais peut-être qu’il partait le soir même et qu’il ne reviendrait pas chez lui avant quelques jours, toujours est-il que sa mère l’avait autorisé à lancer sa nouvelle bête de course, déjà installée et prête à l’emploi. C’est donc tremblant d’excitation que ce premier démarrage fut dédié à… FIFA 97 !

Pour être tout à fait honnête, ce tout premier épisode de la série en 3D n’est pas resté dans nos mémoires et n’a pas fait l’objet par la suite de nombreuses heures de jeu, bien vite éclipsé par Firo & Klawd par exemple. Mais l’attrait de la nouveauté a quand même fait son œuvre et le temps est passé bien trop vite jusqu’à l’heure de la séparation, chacun de nous devant se préparer pour son réveillon en famille respectif. Nous sommes quand même revenus sur FIFA 97 à quelques reprises, notamment grâce aux matches en salle qui nous faisaient bien délirer avec les balles qui rebondissent sur les murs.

En tant que fan de cette feature dans Eric Cantona j’étais ravi de pouvoir à nouveau pratiquer du foot indoor ! Hormis ce mode de jeu, ce qui nous a le plus marqué dans ce FIFA, c’est la possibilité de planter des buts en se positionnant face au gardien lors de ses dégagements, il arrivait régulièrement qu’il tire comme un con dans le dos du joueur, la balle contrée le lobant et finissant au fond des filets… Pour finir, pour l’anecdote, mon pote n’ayant pas encore de manette à l’époque, le deuxième joueur avait le choix entre un joystick et la souris pour diriger. Pas pratique du tout je vous l’accorde, mais c’était assez fun de jouer à un jeu de foot à la souris !

Ah, mais j’entends un coup de sifflet ! C’est la mi-temps, tout le monde rentre aux vestiaires, on se repose un peu, on se réhydrate, on écoute les consignes du coach et on se retrouve très vite pour la suite de mes aventures sur la saga FIFA !

To be continued…

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

7 réflexions au sujet de « La saga FIFA (partie 1) »

  1. Je me souviens de la sensation qu’avait été le premier FIFA pour nous sur la megadrive à l’époque. C’était vraiment quelque chose d’énorme! La grande époque où EA révolutionnait le sport sur consoles avec FIFA et NHLPA 🙂

    Et je me souviens aussi des gardiens pas malins des versions playstation (même si j’ai plus été marqué par les versions 98/99 et 2000 avec leurs thèmes enlevés 🙂 )

  2. [Mode je raconte ma life] : J’ai une anecdote assez marrante sur le Fifa Soccer de la Megadrive, le tout premier il n’y avait pas encore d’année. J’avais revendu le jeu en 1996 ainsi que la console et d’autres jeux pour m’acheter une Playstation 1.

    En 2012, je commence à me reconstituer une petite collection de vieux jeux Megadrive, via Priceminister, et Fifa Soccer en faisait parti. Je rachète donc le jeu sur Priceminister. J’ouvre le jeu, et je vois des annotations sur la notice … Ces codes du jeu, c’était MOI qui avait griffonné dessus.

    Résultat, j’ai récupéré MON exemplaire de ce jeu que j’avais revendu bêtement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s