Golden Sun sur Game Boy Advance

yuuyakun par YuuyaKun

Du mystère, de la magie, de l’alchimie et des civilisations disparues, le tout dans un univers médiévalo-fantastique. De bons ingrédients pour un RPG digne de ce nom vous ne trouvez pas ?

Certes ce ne sont pas des éléments innovants en la matière, et pourtant Camelot a tapé fort en 2001 (février 2002 sous nos latitudes) avec son Golden Sun sorti sur la toute jeune Game Boy Advance de Nintendo.

golden sun box

D’avance, ne vous attendez pas à un article objectif, Golden Sun premier du nom c’est pour moi le Graal en matière de RPG sur console portable et je ne me lasse pas d’y jouer et rejouer. C’est simple il n’a pas pris une ride et ce n’est pas le dernier de la série Golden Sun Obscure Aurore sur DS (plutôt décevant après tant d’années à attendre une suite) qui me fera changer d’avis.

Dès les premières minutes de jeu, que dis-je dès les premières notes de l’intro je suis littéralement tombée amoureuse de ce jeu. Des graphismes dingues, une animation fluide avec des passages 3D pas dégueu, des musiques enchanteresses (ok un peu répétitives dans certaines phases de jeu), des personnages attachants… Comment résister à cet univers et cette qualité. On est juste à 10 000 lieues d’un Super Mario Advance avec lequel j’ai démarré l’aventure GBA.

Revenons-en au commencement : l’histoire.
Classique et complexe à la fois, notre aventure se déroule dans un monde nommé Weyard contrôlé par l‘Alchimie. Chaque habitant possède alors des pouvoirs alchimiques élémentaires nommés Psynergie : eau, terre, feu, vent. Grâce à ces pouvoirs les hommes bâtissent des villes et des machines à la pointe de la technologie et entrent dans ce qu’on appelle l’Age d’Or.
Pourtant tout dérape, les hommes finissent par utiliser leurs pouvoirs à des fins de conquête et Weyard se trouve plongé dans le chaos. Le monde court à sa perte. Un groupe de sages bien décidés à sauver l’humanité unit ses forces pour enfermer l’Alchimie dans 4 phares grâce à 4 étoiles élémentaires : Mercure, Jupiter, Mars, Vénus.
Ces étoiles devenus clefs du sceau renfermant l’Alchimie sont mises en sécurité au coeur du Temple de Sol sur le Mont Alpha. Les sages devenus gardiens de ce sceau s’installent au pied du Mont et établissent un village nommé Val.

temple de sol

Le Temple de Sol situé sur le Mont Alpha

Le temps passa et les hommes oublièrent jusqu’à l’existence même de l’Alchimie et de la Psynergie. Tous ? Sauf bien sûr le peuple de Val encore apte à utiliser cette magie devenue interdite.
Et c’est de ce village que viennent notre jeune héros et ses deux compères : Vlad, Garet et Lina.

val

Val, petit village au pied du Mont Alpha

Tout se passe pour le mieux dans ce paisible village lorsque le sceau se retrouve brisé et les étoiles élémentaires volées. Rendus responsables, Vlad, Garet sont envoyés à l’aventure pour empêcher deux étranges individus de rallumer les phares élémentaires et de prendre le contrôle du monde….

départ de val

L’heure du grand départ a sonné

En ce qui concerne la phase de jeu, nous commençons l’histoire par l’excursion du Temple de Sol, la découverte des étoiles élémentaires ainsi que la première rencontre avec nos ultimes ennemis Phoenixia et Salamander.

Tout ceci nous permet de nous familiariser avec les énigmes et casse-têtes qui agrémenteront notre quête et que nous devrons résoudre grâce à notre psynergie.
C’est d’ailleurs cet aspect gameplay que j’avais adoré dans le jeu.

Les phases de combats restent très classiques au tour par tour, les phases d’exploration de la carte également. Le petit plus est donc bien apporté par l’utilisation de cette psynergie particulière à chaque personnage.
En effet, Vlad, Garet qui seront plus tard rejoint par Ivan et Sofia sont ce qu’on appelle des mystiques. Chacun d’entre eux est lié à un élément lui-même dépendant d’une étoile élémentaire.

Pour faire simple :

Vlad, mystique de Vénus contrôle la terre, il peut utiliser des psynergies du type faire pousser des bourgeons, écraser des cailloux, …
Garet, mystique de Mars contrôle le feu et peut donc allumer des feux à distances, faire fondre la glace …
Ivan, mystique de Jupiter contrôle le vent et possède des dons de télékinésie, il peut aussi bien créer des tornades que lire dans les esprits.
Sophia, mystique de Mercure contrôle l’eau et possède des dons de guérisons, elle sera donc très utile pour soigner ses compagnons dans les phases de combats et utiliser la pluie lorsque nécessaire.

Chacune des ces capacités sera utile dans la quête principale ou dans les quêtes annexes. Il est en effet possible pour résoudre des énigmes ou débusquer vos potentiels ennemis d’interagir directement sur votre environnement pendant les phases d’exploration des villes et donjons.
Une statue vous bouche le passage ! Utilisez donc la psynergie « déplacer » de Vlad. Une flaque d’eau sur votre chemin, idéalement placée pour vous servir de pilier entre deux plates-formes ? Un coup de psynergie « Frimas » avec Sofia pour former un joli pilier de glace.

psynergie

Hop un petit coup de Psynergie Bourgeon pour créer un passage

L’autre originalité du titre c’est la présence des Djinns, ces petites bestioles liées aux étoiles élémentaires vont vous permettre lors des phases de combat d’invoquer des puissances supérieures pour démonter les boss les plus coriaces.

Djinn
Une fois les petites bêbêtes attrapées (en rencontre aléatoire sur la carte, dans des donjons ou lors de phases d’exploration des villes), vous pouvez les lier à un personnage. Soit un mystique du même type, soit un mystique maîtrisant un élément différent ce qui modifiera ses attaques et ses psynergies. Il faut donc parfois combiner un certain type de djinn sur un personnage donné pour obtenir une psynergie qui vous permettra d’avancer dans votre quête.

invoc16

atalanta

D’ailleurs puisque nous parlons de quêtes, il est important de souligner que les univers et donjons traversés sont très variés ce qui permet à l’aventure de ne pas être redondante.
Les passages les plus marquants pour ma part sont :

  • Kolima et sa forêt où le classique donjon est remplacé par l’Arbre Trent que vous devez parcourir branche après branche afin d’atteindre son coeur et de le libérer de la force maléfique qui s’en est préalablement emparé.

KolimaForestTret

  • Le désert de Lamakan, que vous devez parcourir au pas de course en cherchant des zones d’ombre et des points d’eau pour ne pas finir carbonisé (une petite barre de vie s’amenuise très vite lorsque vous entrez en contact avec le sable chaud, et ça met vraiment la pression !)

LamakanDesertStoneRing

  • Tolbi et son colisée, où vous participez à des courses (bien sûr on triche un peu beaucoup avec notre psynergie pour gagner)
  • Et bien sur le donjon final, le phare de Vénus, composé de trouze-mille salles

Visuellement tous ces univers sont très beaux, les détails soignés, les couleurs rendent parfaitement l’ambiance de chaque lieu, les plus grosses invocations sont magistrales, bref un régal pour les yeux (oui madame, rien que ça)

D’ailleurs, puisqu’on parle visuel, de prime abord j’ai trouvé à Golden Sun une grosse ressemblance avec Illusion of Time, notamment dans le personnage de Vlad, certainement un cousin de Paul.


De toute façon, Golden Sun ne peut renier ses racines, il est clairement l’héritier des RPG SNES tel que Secret of Mana, Chrono Trigger ou encore Final Fantasy 3.

En bref, si vous aimez la 2D, la GBA, et les bons RPG mais que vous êtes totalement passés à côté de ce titre, n’hésitez pas un instant de plus et plongez vous dans l’univers de Golden Sun. Vous ne serez pas déçus ! Surtout qu’avec l’émulation ou la GBA SP vous n’avez pas d’excuse. Personnellement j’ai joué au titre sur le première GBA, en plein été au soleil dans le jardin ou le soir dans le lit… En relançant le titre sur ma vieille portable de Nintendo, je me suis étonné de ne pas avoir perdu un dixième à chaque oeil avec l’absence de rétroéclairage sur l’écran. Purement insupportable !

Si jamais Golden Sun premier du nom vous a conqui, je ne peux que vous conseiller de continuer l’aventure avec Golden Sun 2, toujours aussi bon et toujours sur GBA 😀

– YuuyaKun – https://twitter.com/yuuya_kun

Publicités

4 réflexions au sujet de « Golden Sun sur Game Boy Advance »

  1. Très bon article qui me rappelle les heures que j’ai passé sur le titre à l’époque de sa sortie !
    Ca me donnerait presque envie de le refaire tiens !

  2. curieux que tu ne fasses pas allusion à shining force dans la mise en scene des combat et l’interface menu. kamelott est également le papa de cette serie culte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s