Hidden & Dangerous sur PC

yashide Par Yashide

hidden_dangerous_jaquette

Fin des années 90, la seconde guerre mondiale est au top de la hype avec le film « Il faut sauver le soldat Ryan » et les éditeurs de jeux ne se font pas prier pour surfer sur la vague. Même si buter du nazi a toujours plus ou moins été tendance dans le jeu vidéo, on aura donc droit en cette fin de millénaire à une prolifération de jeux ayant pour background cette époque, avec notamment la création de la série des Medal of Honor. Parmi ces jeux, celui qui m’aura le plus marqué est sans conteste Hidden & Dangerous, un « subtil » mélange de FPS, d’infiltration et de stratégie, développé par Illusion Softworks et édité par Take Two. Sorti en 1999 sur PC, il a ensuite été adapté sur Dreamcast et Playstation.

J’ai découvert Hidden & Dangerous pour la première fois sur un CD de démos d’un des rares magazines PC que j’ai achetés dans ma vie. Cette démo proposait de jouer les deux premières missions de la campagne, et c’est peu de dire que ces missions, je les connaissais par cœur. Je les ai jouées et rejouées des dizaines et des dizaines de fois, en essayant d’élaborer des stratégies pour être le plus discret possible. Je m’étais même dessiné des plans avec les rondes des ennemis (ou leur orientation pour les gardes qui restaient immobiles) et je me creusais la tête pour optimiser mes déplacements et finir la mission le plus rapidement possible (oui oui, j’allais même jusqu’à me chronométrer…)

hidden_dangerous_6

Mais avant d’aller plus loin revenons sur le principe du jeu. Nous voici à la tête d’un commando Allié parachuté aux 4 coins de l’Europe dans des endroits stratégiques pour affaiblir les forces ennemies. Il s’agit donc, pour chaque mission, de constituer une équipe de 4 soldats, à choisir parmi une liste d’hommes, chacun ayant des stats différentes (tir, furtivité, endurance, force). Mais attention, les choix que l’on fait sont très importants, car un soldat qui se fait tuer au combat ne sera plus jouable pour le reste de l’aventure.

hidden_dangerous_2

On doit ensuite assigner à nos hommes son arsenal pour la mission à venir (pistolets, mitraillettes, fusils de sniper, bazooka, charges explosives, mines, grenades, paires de jumelles, …), chaque élément ayant lui aussi ses propres caractéristiques comme sa portée ou son poids. Car oui, à la différence d’un George Stobbart ou d’un Guybrush Threepwood, nos militaires n’ont pas les poches extensibles et ne peuvent transporter qu’une quantité limitée d’armes. Il faut donc encore une fois faire des choix et répartir l’armement entre les 4 soldats en fonction de leurs capacités et du rôle stratégique qu’on veut leur faire jouer dans l’assaut.

hidden_dangerous_4

Une fois ces préparatifs achevés, un briefing de début de mission nous présente les objectifs de la mission ainsi que les points stratégiques. Nous voilà enfin lancés dans le bain (de sang).

Un des points les plus intéressants était la possibilité de planifier sur une map, à l’instar d’un Rainbow Six, les actions des 4 soldats pour qu’ils se rendent automatiquement à un certain endroit, qu’ils engagent l’assaut, qu’ils posent des explosifs, … Libre à nous de switcher de l’un à l’autre à tout moment pour reprendre le contrôle des événements. Les possibilités stratégiques étaient donc très vastes pour préparer et coordonner au mieux l’attaque.

hidden_dangerous_3

N’ayant jusqu’alors pu qu’essayer la démo, que je n’avais pas manqué de partager avec mon meilleur ami (cf Firo & Klawd), j’ai donc accueilli avec une grande excitation la nouvelle de l’achat par celui-ci du jeu complet. Malheureusement… Il l’a acheté à la veille de son départ pour 1 mois en vacances, quelle frustration ! J’étais chez lui ce jour-là avec un autre copain, et on l’avait harcelé pour tenter de récupérer le jeu le temps de ses vacances. Mais ce crevard n’a jamais voulu céder, alors que c’était quand même moi qui lui avait fait découvrir le jeu, j’ai donc dû attendre la rentrée pour enfin en profiter, GRRRR… Bref, nous avons fini par passer des heures dessus, et c’est bien là le principal !

hidden_dangerous_1

Autre problème : Hidden & Dangerous est un jeu solo et il fallait bien trouver un moyen de jouer à 2 ! Qu’à cela ne tienne, lui au clavier, moi à la souris et nous voilà parés à dézinguer du nazi. Il fallait une sacrée coordination mais après des débuts difficiles on s’en sortait plus qu’honorablement. Ajoutés à cela des heures de discussions sur la stratégie à adopter, sur le choix l’équipement le plus adéquat, … On a vraiment passé du temps à s’éclater comme des petits fous sur ce jeu, avec quelques séquences mémorables avec des respawn infinis d’ennemis, notamment sur un niveau où l’on commence dans une grange… Dehors, une grande étendue complètement à découvert et au loin des hordes de combattants de l’Axe qui surgissent (dit comme ça on se croirait limite dans Serious Sam XD). On essayait de protéger notre position tant bien que mal, de sniper un maximum d’ennemis avant qu’ils n’arrivent sur nous, de piéger les entrées de la grange avec des mines, de rester en embuscade pour faire tomber comme des mouches les ennemis qui arrivaient… Mais rien n’y faisait, ils continuaient à déferler par dizaines. Finalement, je crois qu’on avait réussi en étant plus offensifs et en fonçant dans le tas. Mon pote a fini par me le prêter après l’avoir terminé en solo, mais je m’amusais beaucoup moins à y jouer seul…

hidden_dangerous_5

Ce jeu ayant tout de même gardé une place particulière dans mon cœur, j’ai eu l’occasion de le racheter pour 1€ il y a quelques années (malheureusement pas dans la version grosse boîte d’époque) mais impossible de le faire fonctionner sur mon PC, j’ai donc, la mort dans l’âme, lâché l’affaire… Un petit espoir s’est malgré tout réveillé en moi puisque j’ai lu il y a peu qu’Hidden & Dangerous était disponible gratuitement en téléchargement, dans une version semble-t-il compatible avec les OS récents. Même si ça risque de fortement piquer, je m’y réessaierai forcément un jour pour revivre quelques grands moments de nostalgie !

hidden_dangerous_7

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

5 réflexions au sujet de « Hidden & Dangerous sur PC »

  1. très bon jeu !
    je l’avais découvert quand l’éditeur l’avait distribué en téléchargement gratuit, sans doute vers le milieu des années 2000.
    je n’avais pas réussi à terminer le jeu essentiellement faute de temps à y consacrer (comme toujours). Les missions peuvent être relativement longue à faire (et refaire) pour trouver la bonne stratégie et les différents pièges à éviter….

    • c’est vachement plus lourd que les jeux de maintenant ou tu respawn instantanément au même endroit ^^

      tu arrivais à planifier et coordonner correctement tes actions sur la map ou bien tu prenais le contrôle toi-même des soldats un par un ?

  2. non hélas, le jeu souffrait un peu de ce côté là si mes souvenirs sont bons.
    je faisais une courte planification pour un déplacement « assez » proche ou pour quelques actions basiques, que je contrôlais très attentivement, puis je recommençais….
    Le concept du jeu est vraiment excellent, hélas techniquement il ne tient pas toutes ses promesses : gestion qui devient lourde, missions réellement difficiles longues, et à faire et refaire…
    L’équilibrage plaisir/frustration de l’échec n’est pas optimal.

  3. Oui ! Je me souviens de ce jeu où il y avait cet effort de réalisme au niveau du viseur pour les armes…
    Ca me rappelle un autre jeu, beaucoup plus ancien, qui s’appelait « Commandos : derrière les lignes ennemies », jeu assez rétro en 3D isométrique (c’était l’époque de Starcraft 1) ! Les voix des unités étaient mythiques – voici un rétrotest :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s