On en rêvait, on ne les a pas faits : Souvenirs de gamers frustrés N°2

On vous avait prévenu les amis. Notre enfance fut terrible avec toutes ces frustrations vidéoludiques ! Et puis c’est bien connu on désire toujours deux fois plus ce qu’a priori on ne pourra jamais posséder…

bart_jv

Voici donc le deuxième numéro de nos souvenirs de gamers frustrés, avec au programme aujourd’hui Skate or Die sur Game Boy pour Yashide et Cyber Lip sur Neo Geo pour Melkiok !

yashide Yashide

Skate or Die : Bad ‘n Rad (Game Boy)

Je n’ai jamais aimé le skate ni été attiré par tous les jeux du genre… Bon il y a certes eu une lointaine exception… Faut-il chercher les raisons de ce désintérêt total pour la discipline dans la terrible frustration que m’a apporté Skate or Die ?

Jeu de skate / plate-forme sorti au début des années 90 par Palcom, il met en scène un jeune skateur parcourant une ville de danger (© Gamerside) dans des niveaux, en scrolling tantôt horizontal tantôt vertical, parsemés de gouffres sans fonds, de chien enragés ou encore de serpents géants (bah oui dans les égouts, ça paraît logique non ?). Il fait partie de la catégorie que j’appelle « jeux de cour d’école » puisque comme beaucoup d’autres titres, c’est là que je l’ai découvert grâce à un copain (celui dont le père ramenait de ses voyages à l’étranger des cartouches avec des dizaines de jeux) avec qui on a passé « quelques » récrés à tenter d’arriver ne serait-ce qu’au bout d’un niveau. Et oui, ce jeu était extrêmement difficile malgré la simplicité du gameplay (1 touche pour sauter et 1 touche pour se baisser). Par coeur, timing parfait et chance étaient les clés de la réussite.

Ne pouvant me restreindre à ces courtes séances à l’école, j’avais donc envoyé ma mère en mission à JouéClub pour l’acheter avec toutes mes économies. Malheureusement pour moi elle est revenue bredouille et je suis passé à côté d’heures d’inévitables crises de nerfs.

Une grosse déception au final d’avoir manqué Skate or Die, auquel je repense toujours régulièrement avec nostalgie, même si ma santé mentale a ainsi pu être préservée encore quelque temps…

 

melkiok Melkiok

Cyber Lip (Neo Geo)

Les Années 90… Et mon tout premier Player one ! Chez mon marchand de jounaux cette couverture totalement atypique m’attire l’oeil. Plutôt que d’avoir une mise en page bariolée avec un patchwork débile de jaquettes de jeux, un jeune garçon juché sur une jolie Nessie semble explorer une contrée oubliée… J’achète !!!
On peut dire que je les ai feuilletées ces 67 pages. En long et en large mais c’est surtout les pages 20-21 qui captivent mon attention.
Cyber Lip… Un jeu d’action en coop, du Run & Gun bien bad ass où l’on se frite avec des robots soldats et surtout contre des immenses Boss avec de gros flingues j’ai déja la puce à l’oreille !
Mais quand je vois les captures d’écran présentes sur ces deux pages je suis proche de l’embolie.
cyberlip-jap-usa-screenshot-20
Des sprites gigantesques, un luxe de détails incroyable… Mais ça tourne sur quelle machine au juste ???
Ma réponse se trouve en page 51…une Neo-Geo ! Il me la faut avec ce jeu !
« Mamannn euh hein quoi c’est quoi ces prix il la vende avec un pot de caviar !? »
Eh oui je fais aussitôt face à la triste réalité assénée à la fin du test « la cartouche que vous venez de payer près de 1800 francs« .
Je serai donc condamné toute mon existence à m’inventer des romances avec tous ces merveilleux jeux hors de prix…
cyberlip_screen1

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s