On en rêvait, on ne les a pas faits : Souvenirs de gamers frustrés N°1

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui nous avons décidé d’étrenner une nouvelle rubrique dont le but est assez simple : confesser notre frustration de gamin face à l’injustice de ne pas avoir pu acheter tous les jeux que nous désirions !

videogame 2

Nous n’avions alors pas d’autres choix que de nous user la rétine sur les photos de nos magazines adorés, d’admirer une simple jaquette dans une vitrine ou comble du supplice de voir la démo du jeu tourner en boutique, décuplant notre frustration par environ 2350.

Sans plus attendre voici un petit florilège, sans distinction d’année ou de machine, des titres que nous aurions tant désiré posséder.

Et puisque nous sommes en plein Mondial Brésilien, on va vous faire une spéciale « Jeux de Foot » !

melkiok Melkiok

Super Sidekicks sur Neo Geo:

Super-Sidekicks

Bon c’est évident ce n’est pas le dernier titre Neo Geo que vous verrez dans ce genre d’article ! N’importe quel jeu sur cette machine avait des graphismes de malade pour le pauvre possesseur de 16 bits que j’étais. Même…un banal jeu de foot !

Super-Sidekicks

Quand j’ai découvert les screenshots pour la première fois dans le Console + de Mars 93, je n’en revenais tout simplement pas. Une pelouse qui semblait réaliste, des joueurs énormes et surtout un tas d’intermèdes animés ponctuaient la partie avec des gros plans sur des scènes de célébrations après un but ou bien lors d’une faute. Je trouvais ça totalement trippant !

Le plus rageant c’est le texte un peu blasé des testeurs de l’époque avec je cite « Les graphismes ne sont pas spectaculaires (…) simple avec des sprites pas très grands mais au moins l’action est claire »

Mais mon dieu qu’on était loin de mon European Club Soccer sur Megadrive… Nan mais j’aurai tué pour avoir un tel jeu dispo chez moi et eux qui font la fine bouche !
Vu le prix « Tu casses ton PEL » des cartouches Neo Geo, j’ai du me contenter uniquement de reluquer encore et encore, en me relevant la nuit, les captures d’écran parsemant les mag de l’époque snif.

Virtua Striker en Arcade :

1159219453

Pareil ici ce n’est certainement pas le dernier jeu sur Borne dont je vous parlerai. C’est bien simple : les rubriques arcades des différents magazines c’était presque du Porn avant l’heure (non je ne confesse rien) !

1053791714

Le moindre screenshot de jeu m’émerveillait, la moindre info me mettait en émoi, et dès que je passais à côté d’une salle je restais planté comme un pauvre idiot devant les démos ou les intro qui tournaient en boucle. Quand j’ai découvert qu’il était prévu de sortir un jeu de foot se servant de la technologie 3D déferlant alors chez SEGA je ne tenais plus en place !

Les joueurs tout vêtus de polygones (et texturés en plus !) semblaient plus vrais que nature, le gameplay orienté arcade promettait du fun immédiat, et, me souvenant de la qualité des animations de Virtua Fighter, j’étais impatient de découvrir la même chose sur un terrain avec 22 joueurs en action.

Le jeu est donc sorti en 1994 et pendant mes vacances en Bretagne j’espérais bien tomber sur une salle avec un exemplaire de la borne !

Xmen

Que nenni ! Partout où j’allais c’était de la bonne vielle 2D à gogo certes avec des titres de qualité comme Mortal Kombat II ou l’excellentissime X-men Children of the Atom qui venait tout juste de sortir mais nulle part la borne Virtua Striker tant convoitée !

MK2

J’ai quand même fini par aller demander au gérant de la salle s’il comptait se le procurer (il restait 3 semaines avant que je parte c’était jouable ?) et là je m’entends dire : « Ils nous gavent déjà avec la coupe du monde (1994 oblige) alors un jeu de Foot dans ma salle non merci ! »

1066349613

Arggggggggggggggh mais quel naze :'(.

Adieu mes rêves de tacles vengeurs, de tirs en pleine lucarne et de dribbles effrénés…

 

yashide Yashide

Je pense que je ne peux pas tomber plus juste dans le thème d’aujourd’hui, puisque les 2 jeux dont je vais vous parler nous ramènent précisément à l’aube de la Coupe du Monde 1994 aux USA.

Nous voilà donc 20 ans en arrière, l’excitation de la « World Cup » approchant malgré l’absence cruelle de l’équipe de France (France-Bulgarie, le centre pourri de Ginola « le salaud », le but de Kostadinov, tout ça…).

L’Ecole des Champions (Super Nintendo)

En parallèle nous sommes également en plein dans la période l’Ecole des Champions, ce dessin animé au générique culte, ersatz d’Olive et Tom avec là aussi son lot de tirs surpuissants (le mythique tir de l’aigle, exécuté par le héros Benjamin en faisant un salto arrière).

Et voilà qu’un jeu tiré de la licence débarque au printemps 1994 sur Super Nintendo ! Mais attention, ce n’est pas un jeu de foot traditionnel dont il s’agit mais d’un jeu de plate-forme ! Benjamin doit utiliser toutes ses techniques de prodige du ballon rond afin de propulser son ballon telle une arme pour se débarrasser des ennemis et progresser dans les niveaux. L’utilisation de la licence d’un de mes dessins animés préférés, les graphismes plutôt alléchants sur les screenshots des tests de magazines et l’originalité du soft avaient tout pour me séduire.

Malheureusement, ne l’ayant jamais trouvé en magasin, mon expérience avec ce titre s’est arrêtée là ! Je n’ai d’ailleurs toujours pas eu l’occasion d’y jouer, mais l’écriture de ces quelques lignes m’a redonné envie (de me battre avec passion et donner tout mon cœur pour devenir enfiiiin le meilleuuuur), et nul doute que le manque sera vite comblé !

Player Manager (Super Nintendo)

Ce jeu aurait pu être ma première incursion dans le monde passionnant (le terme politiquement correct pour « carrément addictif ») des simulations de management de foot… Mais vous l’aurez compris à la lecture du titre de cet article, je l’ai à peine effleuré pour finalement complètement passer à côté, tel un Koji Nakata des grands soirs.

nakata

Oui, Player Manager sur Super Nintendo, je l’ai eu quelques minutes entre les mains dans ma boutique de jeux vidéo, avant qu’un vendeur me le déconseille fortement, en raison d’un soi-disant bug qui empêchait d’aller au-delà de la première saison de jeu. Je ne sais toujours pas à l’heure actuelle si ce fameux bug était bien réel ou juste un fourbe stratagème pour que je porte mon choix sur un autre jeu, mais le mal était fait. Je venais de passer à côté de la possibilité de vivre derrière ma manette le quotidien d’un Bernard Tapie. Au programme, recrutement, entraînement des joueurs, mise en place de la stratégie de l’équipe et même matches jouables dans un style s’apparentant au célèbre « Kick Off ».

Certes je me suis bien rattrapé depuis avec les centaines (milliers…) d’heures passées notamment sur la série des Championship Manager / L’Entraîneur / Football Manager, mais il m’aura tout de même fallu après cela attendre de longues années avant de faire mon dépucelage en la matière avec Football Manager 98/99…

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

– Melkiok – https://twitter.com/melkiok

Publicités

5 réflexions au sujet de « On en rêvait, on ne les a pas faits : Souvenirs de gamers frustrés N°1 »

  1. Quel jeu Super Sidekicks sur Neo Geo. Je suis parfois bien triste de constater que les jeux 2D en Football ont tous disparues, j’étais très fan du rendu façon « DA » de ce genre de jeux.

  2. Berk berk berk quasi que tu foot, berk et reberk. lol

    Pour ma part, c’est du Castlevania Adventure sur Game Boy et Starwing (que j’ai eu quelques temps après).
    Et aussi Zelda 64 tiens…. Mais la plupart des jeux, au fil des années, j’ai pu me les acheter, en général, en revendant les anciens… (Snirfl)

  3. European Club Soccer! Que de matchs disputés sur ce titre avant que le raz de marée FIFA 94 n’emporte tout sur son passage!

    Et Super SideKicks, quelle merveille! Sur borne d’arcade, c’est du pur bonheur (même quand on n’est pas un champion!)
    Je suis resté sur le 3ème épisode et je ne joue plus à aucun autre jeu de foot que celui là.

  4. Le 1er jeu de Football semblait, pour l’époque, magistral. Avec des yeux de joueur moderne, je trouve cela assez beau et assez esthétique. Un petit Fifa avant l’heure ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s