Les Popples, si ils viennent c’est pour rire !

yashide par Yashide

popples_0

Comme nous vous l’avions annoncé dans notre billet de rentrée de 2ème saison, nous élargissons notre champ d’action en nous écartant du domaine du jeu vidéo, mais en restant toujours bien entendu, site rétro oblige, dans la thématique nostalgie/années 80. Voici donc enfin notre premier article consacré aux dessins animés et jouets de notre enfance (cela va bien souvent de paire). Et pour ouvrir le bal, c’est sur les Popples que je vais me pencher aujourd’hui. Préparez-vous, car avec ces petits trublions, la suite s’annonce agitée!

Les Popples, c’est tout d’abord un dessin animé créé par le grand Jean Chalopin. Vous ne connaissez pas ce nom? Un petit extrait de son CV vous rafraîchira la mémoire, puisque ce Monsieur est également dans le coup, avec sa société de production DIC, d’autres dessins animés cultissimes des années 80 tels que Les Mystérieuses Cités d’Or, Ulysse 31, Jayce et les Conquérants de la Lumière, MASK, et encore bien d’autres…

Jean-Chalopin

Ulysse ???

Mais nous reparlerons bien entendu de tous ces monuments par la suite, revenons pour le moment sur le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, les Popples!

Les Popples sont là pour sourire… et foutre le dawa!

Ce dessin animé met en scène les péripéties et les facéties des Popples, incorrigibles petites boules de poils multicolores et tellement mignonnes. Mais attention, sous leur aspect parfaitement adorable, ils n’en sont pas moins de véritables catastrophes ambulantes et ne peuvent s’empêcher de semer le chaos sur leur passage, volontairement ou pas d’ailleurs. Recroquevillés dans leur poche, Party, PC (Pretty Cool), Pancake, Potato Chip, Puffball et leurs congénères sautent partout en accompagnant deux enfants dans leurs activités de tous les jours (bibliothèque, zoo, supermarché, bowling, …)

Chacun de ces trublions sur pattes a bien entendu son caractère propre (par exemple la rose Party ne fait que rire et faire la fête, la blanche Puffball ne supporte pas de se salir, la jaune Potato Chip a un appétit d’ogre, …) et il n’est pas simple (pour ne pas dire impossible) de les canaliser et de les empêcher de tout casser partout où ils passent. Par ailleurs, en plus de leur permettre de se rouler dedans pour se déplacer en bondissant, leurs poches dignes de celles d’un héros de point’n click sont de véritables cavernes d’Ali Baba dont ils peuvent sortir une tripotée d’objets improbables.

Les Popples

Mais pas d’inquiétude, ils finissent toujours par réparer leurs dégâts avant de se faire repérer et que les enfants aient des problèmes, et tout se termine évidemment dans la joie et la bonne humeur !

Premier Popples…

Qui n’a pas rêvé d’avoir un Popples à la maison ? C’est évidemment possible grâce à la large gamme de peluches dérivées du dessin animé (Popples « classiques », Popples sportifs, bébés Popples, Popples animaux, Popples fleurs, Popples Rock…). Et elles présentent en plus l’avantage d’être moins remuantes et indisciplinées que les originaux !

Bien entendu, le petit garçon que j’étais ne pouvait pas échapper à la folie Popples et j’ai donc commandé une de ces adorables bestioles à un Noël (probablement 1988…), et le moins que l’on puisse dire, c’est que son périple avant d’arriver jusqu’à moi a été semé d’embûches et est digne d’un épisode du dessin animé (j’exagère quand même un tout petit peu).

Je me retrouve donc au matin de Noël à déballer un paquet cadeau contenant le fameux « Popples Foot » (prénommé Big Kick d’après les internets, donc attention à ne pas faire de faute de frappe si vous voulez faire la recherche sur Google…), qui se transforme en ballon de foot une fois dans sa poche. Bizarrement, mon Popples sent un peu bizarre et est accompagné d’une lettre du Père Noël. Dans celle-ci, il explique qu’il a eu un petit accident dans sa hotte, qu’un pot de slime « Maîtres de l’Univers » que j’avais également commandé s’était malencontreusement déversé dessus et qu’il avait du le faire passer dans la machine à laver avant de me l’apporter… Malgré le lavage, l’odeur est restée pendant très longtemps. Enfin peu importe, j’avais enfin mon Popples et ce n’était pas un détail qui allait gâcher mon plaisir !

popples_DSC_0035

La redécouverte

Quasiment 25 ans plus tard, j’ai redécouvert avec bonheur les Popples par l’intermédiaire de ma chère moitié YuuyaKun, elle aussi heureuse propriétaire d’un Popples durant son enfance. Popples qui a malheureusement pourri dans son garage au fil des ans et qui en est décédé (RIP). La nostalgie s’emparant d’elle, elle s’est donc mise en tête de combler ce vide affectif… Une brocante dans notre nouveau quartier un jour d’emménagement, beaucoup de chance et 2 Popples (pour 3 euros le tout) plus tard, et c’était le début d’une collectionnite aigüe qui nous a amené depuis 2 ans à agrandir la tribu, pour arriver aujourd’hui au nombre respectable de 19 individus.

popples_famille_complète

« C’est notre lit maintenant !!! »

La chambre commence sérieusement à être envahie, donc il faudrait peut être songer à se calmer, mais impossible de résister à ces charmantes boules de poils lorsqu’une bonne affaire se présente.

Prochaines cibles : le Popples Rock bleu et le Popples perroquet, mais leur côte est assez élevée (difficiles à trouver à moins de 50€ en loose…)

Pour finir, voici quelques photos de la colonie, et surtout, retenez une chose : les enfants, même les plus grands, tout le monde aime les Popples !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Yashide – https://twitter.com/lardon_83

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Popples, si ils viennent c’est pour rire ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s