Le NEC plus ultra : PC Engine CoreGrafx

yuuyakun Par YuuyaKun

Premier article, premiers souvenirs de jeux vidéo en solo…

Coregrafx

Nous sommes en 1990 ou 91, ne chipotons pas, et à la maison des enfants se battent joyeusement (ou pas) afin de déclarer le vainqueur possesseur officiel du pad 1 de la NES. CE PAD donnant la possibilité de diriger Mario (et pas Luigi le nul que je perds tout le temps avec d’abord !) dans Super Mario Bros.
A l’époque, j’avais 4 ans et mes chances de gagner ce privilège étaient bien minces face à ma sœur de 10 ans et mon frère de 16 ans (mais nous en reparlerons dans un autre article).

C’est cependant ce dernier qui, en rapportant un jour la PC-Engine CoreGrafx de notre salle d’arcade/Boutique de Jeux Vidéo/Presse/loueur de VHS, mit fin à cette terrible malédiction !

Qu’est ce que la PC-Engine CoreGrafx me direz-vous ? et bien c’est ce petit bijou, cette petite claque dans la tête, cette petite console d’importation japonaise, petite soeur de la PC-Engine sortie en 1988 :

4105998051_a159570ac9_o

Son histoire est quelque peu obscure puisqu’elle ne fut jamais distribuée en Europe  par NEC contrairement aux Etats-Unis où celle-ci est connue sous le nom de TurboGrafx-16. Seule la France a bénéficié d’une importation officielle grâce à la société Sodipeng qui n’a cependant jamais traduit les jeux (grossière erreur qui ne permit pas à ce petit bolide d’être accueilli comme il se doit)

Bref, c’est avec une certaine excitation que j’inaugurai mes premières heures de jeux toute seule comme une grande avec ma référence de tous les temps en matière de plateforme : PC GENJIN 2 (notre ami Melkiok aborde le premier volume de la saga ici)

pce-pc-kid-2-cart

pckidtitre

Après des heures de jeux sur la NES, les performances de la petite nouvelle étaient indescriptibles, surtout sur ce jeu se déroulant dans un univers préhistorique (et un peu préhystérique sur les bords) plein de jolies couleurs, de méchants dinos trop mignons et affublé d’un gameplay remis au goût du jour par Zidane : coups de boule dans tous les sens!!!
J’ai encore du mal aujourd’hui à avoir un véritable recul sur ce jeu qui a tellement marqué mon coeur de petite fille pour vous en faire une review…
Pour faire simple, ce jeu est un jeu de plate-forme mêlant les tableaux verticaux et horizontaux, et se déroulant dans des univers divers et variés (forêt, plage avec des dinos en maillot, Pôle Nord…) ponctués de boss tout droit sortis des eaux de Fukushima.

Mieux que des mots je vous laisse admirer le gameplay :

Second coup de coeur de l’époque sur cette machine : Nekketsu Dodge Ball.

Nekketsu Koukou Dodgeball Bu

Nekketsu Koukou Dodgeball Bu - PC Bangai Hen (Japan)

Enfant, j’avais très bien compris le principe de ce jeu de balle aux prisonniers : lapider les gens. Mais ce n’est que des années plus tard, après une licence de Japonais que j’ai pu en découvrir toutes les subtilités : votre équipe a été désignée par le destin pour empêcher de vilains E.T. champions de Dodge Ball de conquérir le moooonde !
Et oui le but du jeu et de tuer les joueurs adverses en les frappant de votre balle vengeresse, si ces derniers sont de gentils humains leurs petites âmes s’envoleront dans les cieux, si ce sont des E.T. un petit vaisseau viendra rechercher votre victime… Voilà, voilà … (non je vous promets que je n’invente rien !)

Comme tout bon jeu de sport vous affrontez donc différentes équipes, scolaires nationales dans un premier temps, internationales, puis intergalactiques. A la manière d’un Mario Tennis, vous disposez d’attaques spéciales vous permettant d’éliminer vos adversaires.

Encore une fois une bonne video valant tous les discours :

La PC-Engine Coregrafx est donc la première console de salon m’ayant permis de passer des heures tranquilles le pad à la main, mais elle ne sera pas la dernière puisque la Super NES, se profilant alors à l’horizon, allait me permettre (avec Street Fighter notamment) de devenir la plus grosse squatteuse de console de la maison… Du coup autant vous dire que les gens qui ne veulent pas que leur gamin jouent trop longtemps à la 3DS parce qu’ils ont 10 ans et que c’est abrutissant me font doucement rire :}

– YuuyaKun –

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le NEC plus ultra : PC Engine CoreGrafx »

    • Je n’ai jamais eu l’occasion de jouer au 1 mais effectivement en voyant ton article sur celui-ci on remarque que les graphismes ont pas mal évolués entre les 2, ceux du second sont plus fin et les univers peut être un peu plus détaillés et travaillés.
      PC DENJIN j’en avais entendu parlé mais complétement oublié depuis !

      Merci pour le lien (les fans de shoot seront comblés)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s